•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des précipitations ont nui au développement des cultures en Saskatchewan, selon un rapport

Un champ.

Le rapport de la Saskatchewan souligne que l'humidité de la couche arable des terres cultivées est actuellement évaluée comme étant excédentaire à 3 %.

Photo : Radio-Canada / Yanik Dumont Baron

Les conditions météorologiques enregistrées en Saskatchewan pour la période allant du 2 au 8 août ont eu des répercussions sur le développement des cultures, dans certaines régions de la province, selon le dernier rapport provincial.

Alors que certaines régions de la Saskatchewan ont connu des journées chaudes et sèches la semaine dernière, d’autres ont enregistré des journées pluvieuses et fraîches qui ont retardé davantage le développement des cultures.

Les producteurs des régions qui ont connu la pluie aimeraient qu'il y ait du temps chaud et sec pour aider les cultures à mûrir et permettre le début de la récolte. Ils reconnaissent toutefois que la pluie sera bénéfique pour les pâturages et les cultures en fleurs.

La plupart des précipitations signalées ont touché les régions de Weyburn, de Rosthern et de Hague. Les producteurs de la région de Macklin ont reçu jusqu'à 61 mm de pluie au cours d'une soirée.

Prince Albert est la ville qui a accueilli les plus fortes précipitations en deux jours, selon certains producteurs, soit 71 mm de pluie.

Même si la plus grande partie de la province n'a pas commencé la récolte, les producteurs des régions du sud-ouest et du centre ouest font tourner à plein régime leurs travaux de récolte. Cela représente 1 % de la récolte, légèrement en dessous de la moyenne quinquennale (2017-2021), qui est de 2 %.

Pour le mois d'août 2021, l'avancement de la récolte provinciale était de 7 %. Cette situation illustre à quel point les conditions de croissance ont été différentes dans la province, mentionne le rapport.

Tendance à la baisse de l’humidité

Le rapport agricole de la Saskatchewan souligne que l'humidité de la couche arable des terres cultivées est actuellement évaluée comme étant excédentaire à 3 %, tandis que celle de la couche arable des foins et des pâturages est jugée excédentaire de 2 %.

De nombreux éleveurs de bétail ont eu des difficultés pendant leurs travaux de fenaison cet été en raison du temps pluvieux qui a retardé la coupe et la mise en balles ou, dans certains cas, des vents forts qui ont emporté le foin mis en andains.

La majorité des dommages subis par les cultures cette semaine sont dus au vent, aux fortes pluies, à la grêle, à la chaleur, à la faune et aux sauterelles.

Certaines parties du nord-ouest de la province ont signalé une légère gelée au sol au cours de la semaine dernière.

Pour l’instant, aucun dommage n'a été signalé, mais les producteurs sont conscients des conséquences d'une gelée précoce sur leurs cultures, comme le conclut le rapport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !