•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de dollars en dommages à Sainte-Anne-de-Beaupré

Vue aérienne avec la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré.

Les gestionnaires n'ont pas effectué de plainte formelle à la police, préférant demander l'aide de la population à garder l'œil ouvert.

Photo : Radio-Canada / Claude Bellemare

Louis-Simon Lapointe

Les gestionnaires du Domaine Sainte-Anne et responsables de l'aménagement des espaces publics de la basilique et du centre-ville de Sainte-Anne-de-Beaupré souhaitent que les vols et actes de vandalisme dont ils sont victimes cessent. Ils lancent un appel à la population.

Depuis l'été dernier, cette série d'infractions leur a occasionné des frais de 20 000 à 30 000 dollars.

Chaises de terrasse, tapis de gazon, BBQ, rallonges électriques et patins à roues alignées ont notamment été dérobés. Une remorque réfrigérée a aussi été vandalisée.

S'il vous plaît, soyons des ambassadeurs de notre région et essayons d'avoir un respect pour ces zones-là, implore Cynthia Hovington, chargée de projets pour l'entreprise Kamaï.

Elle invite les résidents et visiteurs à garder l’œil ouvert et à dénoncer les actes méprisables dont ils pourraient être témoins.

« Ça commence à être décourageant. On s'est fait voler dernièrement les tapis en gazon qu'on avait installés sur des chaises spécialement conçues pour que les gens puissent s'arrêter et prendre un temps de repos dans le secteur.  »

— Une citation de  Cynthia Hovington, chargée de projets pour l'entreprise Kamaï

Mettre de la couleur dans le secteur

Depuis deux ans, l'entreprise Kamaï est investie dans le secteur de Sainte-Anne-de-Beaupré.

En collaboration avec la Ville, elle a pour mandat de revitaliser le centre-ville, incluant le grand rectangle de la basilique et le Domaine Sainte-Anne dont elle est gestionnaire.

Elle se donne pour mission de mettre de la couleur dans le secteur avec de nouveaux aménagements, des places éphémères, une nouvelle plage et des activités gratuites pour la population.

Tous ces incidents nous amènent à faire un cri du cœur à la population pour qu'ils nous appuient, souligne Cynthia Hovington. Elle ajoute que même si certains vols n'ont pas une grande valeur monétaire, les impacts sont grands et le coût humain est important.

Pourquoi une personne est venue voler toutes les ampoules des cordons lumineux?, se questionne-t-elle. Tout le temps, les commandes de matériaux, replanifier les équipes pour la remise en place, ce n'est pas quantifiable. Elle rapporte que la déception des équipes est grande lorsqu'ils doivent faire le même travail une deuxième fois.

La Sûreté du Québec est au fait de la situation. Pour l'instant, les gestionnaires n'ont pas effectué de plainte formelle à la police, préférant demander l'aide de la population à garder l'œil ouvert. Ils ajoutent qu'ils évaluent la possibilité d'ajouter des caméras afin d'éviter de nouvelles situations dommageables pour le secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !