•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google arrêtera de répondre à vos questions farfelues

Un logo de Google vu sur un écran d'ordinateur.

Plusieurs géants du web disent lutter contre la désinformation sur des sujets de santé publique, comme les vaccins ou des traitements contre le cancer.

Photo : AFP/Getty Images / Alastair Pike

Radio-Canada

Google cessera de fournir des réponses immédiates aux questions parfois loufoques qui peuvent être posées par des internautes en utilisant le moteur de recherche.

Ces fragments de réponse (snippets en anglais) apparaissent au sommet d’une page de résultats après qu’une requête eut été entrée dans le moteur de recherche, afin d’accélérer l’accès à l’information demandée.

Cependant, il arrive parfois que l’internaute pose des questions peu appropriées au moteur de recherche, par exemple : En quelle année Snoopy a-t-il assassiné Abraham Lincoln? Bien que le célèbre chien ne soit pas le réel auteur du meurtre de l’ancien président américain, Google offre directement la date de l’assassinat de Lincoln en réponse à cette question.

Nous avons entraîné nos systèmes afin qu’ils améliorent leur capacité à détecter ces fausses interrogations, qui ne sont pas communes, mais pour lesquelles il n’est pas utile d’afficher ces réponses, a indiqué le directeur du département de la recherche de Google, Pandu Nayak.

Ce dernier a également affirmé, dans un billet de blogue, que l’apparition de ces fragments de réponse serait réduite de 40 %.

Toujours dans le but de contrer la désinformation, si les résultats trouvés à la suite d’une question ne sont pas jugés fiables par le système, le moteur de recherche affichera un avertissement indiquant que peu de bons résultats ont été obtenus.

Cela ne signifie pas que l’information disponible n’existe pas ou n’est pas de bonne qualité, explique M. Nayak, qui explique qu’il sera tout de même possible de consulter les résultats affichés malgré la présence de cet avertissement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !