•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les campings du parc national de l’Archipel-de-Mingan devenus « un endroit de party »

Les monolithes de l'île Quarry dans la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan

L'Archipel-de-Mingan compte une quarantaine d’îles, dont certaines sont aménagées pour accueillir les touristes (archives).

Photo : Radio-Canada / Bénédicte Filippi

Des visiteurs et des résidents des environs de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan considèrent que ce lieu, et plus particulièrement l’île Quarry, est « trop » bruyant.

L’écologiste et guide de croisières à l’Archipel-de-Mingan, Jacques Gélineau, est l'un de ceux qui affirment qu'il y a trop de bruits qui émanent des sites de camping de l'île Quarry.

À partir du milieu de l’île Quarry, on peut déjà entendre la musique acadienne ou encore les partys sur les bateaux [...] Il y en a qui mettent de la musique à tue-tête et on peut entendre des génératrices pour faire fonctionner des téléviseurs, lance M. Gélineau.

Jacques Gélineau est écologiste et guide de croisières

Jacques Gélineau, écologiste et guide de croisières (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

ll dit observer ce phénomène depuis de nombreuses années.

M. Gélineau considère que ce parc national doit être un lieu de quiétude pour les espèces et de respect pour les usagers. Je pense qu’il est tout à fait opportun de commencer à réfléchir au fait que ces gens-là ne devraient pas avoir un comportement pareil. On a franchi la frontière où est-ce que les gens se sont approprié le parc de façon inconsidérée. C’est rendu un endroit de party, allègue-t-il.

La réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan compte 32 sites de camping répartis sur 6 îles, dont 8 sur l’île Quarry.

Dominique Vigneault, résident de Longue-Pointe-de-Mingan et originaire de Havre-Saint-Pierre, dit lui aussi qu'il y a parfois trop de bruits sur les îles de l'Archipel-de-Mingan.

Il explique toutefois que les résidents qui habitent les environs du parc national, dont les Cayens, ont besoin de se rassembler.

« [Les Cayens] aiment se rassembler, ça fait partie de nos origines. On aime écouter de la musique. C’est du plaisir et on ne fait pas de mal. »

— Une citation de  Dominique Vigneault, résident de Longue-Pointe-de-Mingan et originaire de Havre-Saint-Pierre
Le fait acadien est toujours bien vivant à Havre-Saint-Pierre, la capitale de la Minganie

Le fait acadien est toujours bien vivant à Havre-Saint-Pierre, capitale de la Minganie (archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Pour mieux concilier la bonne entente dans le partage de l’espace occupé par les Nord-Côtiers et les touristes, M. Vigneault propose de réserver un moment pour chacun. Ça pourrait être une solution si, par exemple, le samedi, il n’y a pas de campeurs sur les îles. Cette journée serait la journée des Cayens et de tous les gens de Minganie et de la Côte-Nord, raconte-t-il.

La force du nombre

Le directeur de l'unité de gestion de Parcs Canada pour la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan, Dany Lebrun, reconnaît que ponctuellement, il peut y arriver des situations plus bruyantes.

« L’île Quarry est une île très visitée où il y a beaucoup d’infrastructures. La force du nombre [des visiteurs] fait en sorte qu’il y a parfois des situations désagréables. »

— Une citation de  Dany Lebrun, directeur de l'unité de gestion de Parcs Canada pour la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan
Dany Lebrun donne une conférence.

Le directeur du Parc national de l’archipel de Mingan, Dany Lebrun (archives).

Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

L'île Quarry est un lieu naturel. C’est une baie. Les bruits sont amplifiés. Mais, je ne voudrais pas généraliser au fait qu’il y a trop de bruits à l’Archipel-de-Mingan. Je pense au contraire que c’est un lieu agréable, c’est un endroit où on peut profiter de la nature en toute quiétude, dit M. Lebrun.

Le directeur rappelle qu’il y a une période de quiétude exigée de 23 h à 7 h sur ce parc national tous les jours. Le respect des autres visiteurs est la priorité. Il n’y a aucun droit qui permet à quelqu’un de faire du bruit excessif sur l'Archipel-de-Mingan, ajoute-t-il.

M. Lebrun affirme que Parcs Canada effectue un suivi concernant toutes les situations de bruits excessifs qui sont rapportés à l’organisme.

Les sites de camping de l'Archipel-de-Mingan sont ouverts de la mi-juin à la mi-septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !