•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or veut attirer plus de spectateurs au PEPS

Photo aérienne du tailgate

Le reportage de Guillaume Piedboeuf.

Photo : Mathieu Belanger

Après deux années de pandémie, le Rouge et Or de l'Université Laval souhaite que les partisans reprennent l'habitude de venir voir les matchs de l'équipe à Québec.

On s'est donné comme objectif de tout faire pour améliorer l'expérience pour nos partisans sur le terrain, indique Gilles D'Amboise, directeur général du Rouge et Or football, lors du lancement de la saison jeudi.

Matchs spéciaux, tirage de session universitaire, expérience VIP sur les lignes de côté : les responsables de l'équipe sportive veulent mettre toute la gomme afin d'attirer les spectateurs cette année. Les fêtes d'avant-match (tailgates) seront également de retour.

J'pense qu'on était dû pour changer le momentum, lance Julie Dionne, directrice du Service des activités sportives de l'Université Laval. On dit toujours qu'on a les meilleurs fans au Canada. C'est vrai, mais il faut continuer de poser des actions pour qu'ils soient présents. Il faut jamais les prendre pour acquis.

Il faut dire que plusieurs spectateurs ont perdu l'habitude de suivre les activités sportives.

La saison de football 2020 du RSEQ avait été annulée en raison de la pandémie, les matchs ont repris l'année suivante, mais avec plusieurs mesures sanitaires en vigueur.

On a été un peu menottés la saison dernière avec les restrictions [sanitaires], a constaté l'entraîneur-chef Glen Constantin. On a vu les foules baisser dans tous les sports. J'pense qu'il faut réhabituer les partisans à venir.

Avec l'ensemble des restrictions levées, le Rouge et Or aura les coudées franches pour attirer les spectateurs en 2022.

Match en blanc

Parmi les actions proposées afin d'attirer de nouveaux et anciens partisans, c'est le match en blanc qui retient l'attention.

Inspiré des mythiques Whiteout, une tradition lancée par l'Université Penn State aux États-Unis, le Rouge et Or invite ses partisans à se vêtir de blanc lors du match d'ouverture du 27 août prochain au PEPS.

Le stade Beaver des Nittany Lions de l'Université Penn State.

Les « Whiteout » de l'Université Penn State attirent chaque année plus de 100 000 spectateurs au Stade Beaver.

Photo : Getty Images / Brett Carlsen

Des chandails blancs seront en vente sur place au coût de 5 $.

L'idée d'organiser un tel match trottait dans la tête de l'entraîneur-chef du Rouge et Or depuis quelques années.

Glen Constantin a finalement proposé le projet au président du Rouge et Or, Jacques Tanguay, l'an dernier.

Il m'avait dit "Glen on peut pas faire ça. Si on fait ça, faut pas qu'il y ait 6000 personnes dans les estrades; faut que ce soit complet.", relate Glen Constantin d'un air amusé.

Vaincu l'automne dernier en finale de la Coupe Dunsmore par les Carabins de Montréal, le Rouge et Or vise-t-il à remettre la main sur ce trophée cette année?

Kalenga Muganda court avec le ballon lors d'un match de football scolaire.

Le porteur de ballon du Blizzard du Séminaire Saint-François Kalenga Muganda domine le football juvénile québécois depuis trois saisons.

Photo : Blizzard du Séminaire Saint-François / Paul Dionne

C'est ça qu'on vise c'est certain, répond Glen Constantin. L'entraîneur-chef se dit confiant.

L'arrivée de nombreuses recrues de talent - dont le porteur de ballon étoile Kalenga Muganda - et des entraînements facilités par la levée des mesures sanitaires jouent en faveur de l'équipe, selon lui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !