•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fraudeurs se font passer pour des policiers de Gatineau

Une voiture du Service de police de Gatineau, sous la pluie.

Le Service de police de la Ville de Gatineau met en garde la population (archives).

Photo : Radio-Canada / Stu Mills

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) met en garde la population contre une arnaque téléphonique où les fraudeurs prétendent être des policiers gatinois.

Selon la police, il s'agit en fait d'une variation du stratagème de fraude mettant en scène de faux conseillers bancaires et de faux facteurs pour lequel le SPVG avait déjà sensibilisé la population, le 12 mars 2021.

Le SPVG indique avoir été alerté que des fraudeurs avaient subtilisé une somme d'argent à une citoyenne de Gatineau en se faisant passer pour des policiers.

Selon les informations recueillies, une femme se fait passer pour une policière du SPVG et indique à la victime que des policiers viennent tout juste de procéder à l'arrestation d'individus qui auraient commis une fraude à son endroit. La soi-disant policière indique que les fraudeurs lui auraient subtilisé une somme de 2000 $.

Un homme s'identifiant comme un sergent du SPVG se joint ensuite à la conversation et explique à la victime qu'il peut régulariser la situation et lui rendre son argent, mais que pour ce faire, elle doit lui fournir toutes ses cartes bancaires avec ses numéros d'identification personnels (NIP).

Le soi-disant sergent demande à la victime de mettre toutes ses cartes dans une enveloppe avec ses NIP, de les mettre dans sa boîte aux lettres et de retourner à son logement.

Les fraudeurs gardent la victime en ligne en lui disant qu'ils vérifient la position du policier qui doit aller récupérer les cartes et qu'elle devrait le voir d'une minute à l'autre. Pendant que la victime est retenue au téléphone, un suspect récupère les cartes bancaires et effectue des retraits d'argent.

Une fois les retraits effectués, les fraudeurs indiquent à la victime qu'ils effectueront un suivi auprès d'elle le lendemain et coupent la communication.

La police rappelle qu’un policier ne demandera jamais à une victime de fraude de lui remettre ses cartes et numéros d'identification personnels. Il conseillera plutôt à la victime de contacter son institution bancaire pour faire annuler lesdites cartes.

La police conseille aux personnes qui reçoivent un appel d'une personne disant être policier et annonçant qu’elles ont été victimes d'un crime de raccrocher et de composer le numéro de poste de police local.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !