•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des scientifiques dévoilent une lettre de 60 mètres réclamant un meilleur financement

Une personne prend des notes dans un calepin.

De nombreux étudiants de troisième cycle et chercheurs postdoctoraux reçoivent du financement, mais bien souvent ces bourses n'atteignent même pas la valeur du salaire minimum.

Photo : getty images/istockphoto / PeopleImages

La Presse canadienne

Des centaines de scientifiques et chercheurs sont attendus sur la colline du Parlement aujourd'hui afin d'exiger une bonification de leur financement.

Les organisateurs du rassemblement Support our Science disent avoir l'intention de remettre une lettre ouverte au premier ministre Justin Trudeau et à son ministre de la Science et de l'Innovation François-Philippe Champagne. Le document ferait 60 mètres de long en raison des signatures rassemblées de milliers de scientifiques canadiens.

Selon le groupe, de nombreux étudiants de troisième cycle et chercheurs postdoctoraux reçoivent du financement de trois agences fédérales, mais bien souvent ces bourses n'atteignent même pas la valeur du salaire minimum.

De plus, le groupe souligne que les étudiants de troisième cycle n'ont pas eu droit à une augmentation de leur financement depuis 2013. Dans le cas des chercheurs postdoctoraux, leurs revenus ont connu une croissance de 12,5 % en 19 ans.

Cette situation financière décrite comme précaire ferait en sorte de pousser de nombreux chercheurs à quitter le Canada ou encore à abandonner complètement leur champ d'études.

Les manifestants exigent que le gouvernement fédéral rehausse de 48 % le financement versé aux scientifiques afin d'égaler la valeur de l'inflation observée depuis 2003. Ils demandent aussi la création de 50 % plus de bourses pour les étudiants de troisième cycle et les chercheurs postdoctoraux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !