•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hôpitaux de l’Ontario se préparent à une pénurie de cathéters épiduraux

Une anesthésiste fait une injection dans le dos d'une personne avec un cathéter épidural.

Une anesthésie épidurale. (Archive)

Photo : Getty Images / ChaNaWiT

Radio-Canada

Le ministère de la Santé de l'Ontario suit de près les réserves de cathéters épiduraux, alors que de nombreux hôpitaux disent se préparer à une potentielle pénurie de ces outils utilisés pour des anesthésies lors d’accouchements et pour certaines interventions chirurgicales.

Plusieurs provinces canadiennes ressentent les effets de cette pénurie causée par des problèmes d’approvisionnement, selon le gouvernement provincial.

Lakeridge Health, qui administre cinq hôpitaux dans la région de Durham, dit travailler avec le gouvernement provincial pour résoudre le problème, bien qu’il soutient avoir les réserves nécessaires de cathéters à court terme.

De son côté, le Système de santé du Niagara se dit proactif dans la gestion de ses stocks. Il entend partager les ressources disponibles jusqu’à ce que la pénurie se résorbe. Le réseau est également à la recherche de nouveaux fournisseurs de cathéters épiduraux.

Les hôpitaux à travers l’Ontario font face à des pressions similaires en raison de problèmes d’approvisionnement, a fait savoir le Système de santé du Niagara dans un communiqué.

Le Système de santé William Osler dit pour sa part travailler avec ses fournisseurs et la province pour conserver son niveau de stocks et ainsi atténuer les effets de la pénurie sur ses services. Le réseau de trois hôpitaux du Grand Toronto soutient avoir mis au point une stratégie d’approvisionnement et dit suivre la situation de près.

Le ministère de la Santé de l’Ontario affirme qu'il a une réserve de cathéters épiduraux suffisante, mais explique être en communication avec les hôpitaux de la province pour évaluer les besoins et redistribuer les cathéters disponibles si nécessaire.

Le ministère dit également travailler avec Santé Canada et les différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement des cathéters épiduraux pour comprendre la situation actuelle et assurer un partage équitable des ressources.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !