•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux fusillades font un mort et deux blessés dans le nord-est de Montréal

Des policiers installent un périmètre de sécurité.

Deux hommes ont été victimes d'une fusillade sur le terrain d'une école secondaire située dans l'arrondissement de Montréal-Nord, mercredi soir.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada

Les deux fusillades survenues à quelques minutes d’intervalle mercredi soir, dans le nord-est de Montréal, ont fait un mort et deux blessés.

Jayson Colin, 26 ans, a succombé à ses blessures à l'hôpital. Il a été atteint par balles alors qu’il se trouvait sur le terrain d'une école secondaire de l'arrondissement de Montréal-Nord, rue de Charny, près de l'intersection de l'avenue P.-M.-Favier.

Il n’était pas connu des policiers et était le fils d’une organisatrice communautaire très active et appréciée à Montréal-Nord.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été alerté vers 22 h 20 par des citoyens qui auraient entendu plusieurs coups de feu.

À leur arrivée, les policiers ont découvert M. Colin et un deuxième jeune homme présentant des blessures par balles.

Ce dernier, âgé de 25 ans, a été atteint au haut du corps. Il s’est rendu par lui-même dans un centre hospitalier et on ne craint pas pour sa vie.

Selon les informations recueillies par les policiers, quatre hommes discutaient sur le terrain de l'école lorsque deux suspects armés ont ouvert le feu dans leur direction avant de prendre la fuite. Les policiers ont trouvé des impacts de projectiles sur des automobiles stationnées et des douilles au sol.

Les enquêteurs de la police ont continué d’interroger des témoins pendant la journée afin d'élucider l'affaire.

Aucune arrestation

Aucune arrestation n’a été effectuée dans le premier dossier ni dans celui d'une autre fusillade qui a éclaté dans les minutes suivantes, dans le secteur de Rivière-des-Prairies.

Vers 22 h 30, une femme de 20 ans a été légèrement blessée lorsqu'au moins un coup de feu a été tiré en direction du véhicule dans lequel elle se trouvait. Le SPVM a précisé que la femme a été atteinte par des éclats de verre causés par un impact de projectile.

Elle venait d'immobiliser son véhicule dans le stationnement d'un établissement commercial situé à l'intersection de l'avenue J.-J.-Joubert et de la rue Pierre-Bonne lorsqu'elle a été victime de l’attaque. Les coups de feu auraient été tirés d'un véhicule en mouvement. Le conducteur a pris la fuite avant l'arrivée des policiers.

Des policiers dans un périmètre de sécurité près d'une voiture.

Une femme a été blessée par des éclats de verre lors d'une deuxième fusillade, mercredi soir, à Rivière-des-Prairies.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Des douilles de projectiles ont été trouvées par terre et des impacts ont été constatés par la police.

La jeune victime et des témoins ont été interrogés par la police jeudi. Des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire ont également examiné les lieux.

Une communauté sous le choc

Le meurtre de Jayson Colin est le 19e homicide à survenir sur le territoire montréalais depuis le début de l’année. Il a causé une onde de choc à Montréal-Nord. Des amis et collègues de la victime, ainsi que des citoyens de l’arrondissement, se sont rendus sur les lieux du drame jeudi.

Tout comme eux, la députée libérale Paule Robitaille a témoigné de sa profonde inquiétude.

« Je trouve ça extrêmement troublant. Pendant que ça se passait ici, il y avait aussi des coups de feu à Rivière-des-Prairies, juste à côté. La semaine dernière, c'était à Laval. C’est partout finalement. C’est un fléau. Quand est-ce que ça va s’arrêter tout ça? »

— Une citation de  Paule Robitaille, députée libérale de Bourassa-Sauvé

Comme députée, ça fait quatre ans que je travaille d’arrache-pied sur le terrain pour alerter les gens, pour aider le communautaire, a poursuivi Mme Robitaille en entrevue à Radio-Canada. Je vois ça continuer. Il faut absolument faire quelque chose pour endiguer ça.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes ont tenu à saluer la mémoire de Jayson Colin. À commencer par l’organisation à but non lucratif CDEC de Montréal-Nord, qui œuvre au développement local.

Nous avons appris le décès de Jayson Colin, généreux, affable et impliqué. Il avait suivi notre formation parce qu’il voulait mettre sur pied son organisme de hockey pour partager sa passion avec des jeunes qui n'ont pas l'occasion de pratiquer ce sport, nous sommes fiers de l’avoir compté parmi nous. Repose en paix Jayson [...]

Jason Colin dans un couloir d'école.

Jayson Colin était âgé de 26 ans et n'était pas connu des policiers.

Photo : CDEC Montréal-Nord / Stefan Verna

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également réagi sur Twitter à la suite du drame.

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris que la victime de l'homicide survenu [mercredi] soir est Jayson Colin. Un jeune homme engagé et apprécié dans sa communauté. Mes pensées les plus sincères à ses proches. Le SPVM déploiera tous les efforts pour mener l'enquête.

Avec les informations de Mélissa François et de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.