•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Nisga’a en route vers l’Écosse pour négocier le rapatriement d’un totem

Une sculpture de bois devant un immeuble en bois.

Le Parlement de la nation Nisga'a est situé dans le village de Gitlaxt'aamiks, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Photo : Gary Fiegehen/Nisga’a Lisims Government

Radio-Canada

Une délégation de la Première Nation Nisga’a se rendra en Écosse d’ici la fin du mois afin de rencontrer une équipe du Musée national de l’Écosse et discuter du rapatriement d'un totem commémoratif nisga’a.

De mémoire vivante, ce sera la première fois que des membres de la maison Nis’sjoohl seront en mesure de voir le totem de leurs propres yeux, explique le chef Earl Stephens dans un communiqué.

Il s’attend d’ailleurs à une visite profondément émouvante.

La nation explique que le totem leur a été volé en 1929 par l’ethnologue Charles Marius Barbeau avant d’être vendu au Musée national de l’Écosse.

Le totem en question est un totem de maison érigé vers 1860 dans la maison Nis’sjoohl, l’une des cinquante maisons qui forment la Première Nation Nisga’a, située dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Le totem est un bien qui n’a pas de prix et que nos respectés chefs héréditaires qualifient de trésor culturel. Ça relate la relation de notre maison avec le territoire et avec notre peuple, illustre la professeure adjointe à la Faculté d’éducation de l’Université de la Colombie-Britannique et membre de la délégation, Amy Parent.

La rencontre, prévue le 22 août, sera la première à avoir lieu en personne.

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !