•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau record pour la production pétrolière de l’Alberta

Un camion passe devant un bâtiment industriel.

Des installations pétrolières de Syncrude à Fort McMurray, en Alberta

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada

La production pétrolière en Alberta a établi un nouveau record au premier semestre de 2022, selon un rapport d’ATB Economics.

La production a atteint 3,6 millions de barils par jour entre janvier et juin de cette année. Selon la banque ATB, les sables bitumineux comptent pour 85 % de cette production.

À la même période l’an dernier, la production avait atteint 3,5 millions de barils. Si on compare à il y a 10 ans, celle-ci était d'environ 2,3 millions de barils par jour.

Analyste en chef du marché canadien chez S&P Global, Kevin Birn explique ce nouveau record par la hausse du prix du pétrole ainsi que par la capacité et l’efficacité auxquelles ce secteur est parvenu au cours de la dernière décennie.

Petit à petit, les compagnies peuvent répondre plus rapidement, dit-il en ajoutant que la production dans la deuxième moitié de 2022 risque d’être encore plus élevée.

La situation à plus long terme est cependant moins claire, juge Kent Fellows, professeur adjoint à la School of Public Policy de l’Université de Calgary, tout particulièrement si on tient compte des efforts déployés en matière de législation climatique au Canada et aux États-Unis.

Il mentionne les consultations du gouvernement canadien au sujet d'un plafonnement des émissions dans le secteur pétrolier et gazier.

Il y a là un gros point d’interrogation sur la façon dont cela affectera ce secteur. Si cela l’affecte et entraîne des réductions de production, qu’est-ce que cela va signifier non seulement pour l’économie canadienne mais aussi pour l’économie albertaine en général? demande M. Fellows.

Avec les informations de Paula Duhatschek

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !