•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première femme élue à la tête du plus gros syndicat du secteur privé au pays

Lana Payne parle après son élection au congrès.

Lana Payne succède à Jerry Dias, qui a fait l'objet d'allégations de corruption.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

La Presse canadienne

Unifor a annoncé mercredi l'élection de Lana Payne en tant que présidente du plus gros syndicat du secteur privé au Canada.

Elle devient la première femme à occuper ce poste.

Lana Payne occupait précédemment le poste de secrétaire-trésorière nationale d'Unifor. Elle était également la première femme à occuper ce poste.

Elle a défait l'adjoint du président national Scott Doherty et le président de la section locale 444 d'Unifor, Dave Cassidy.

Mme Payne est aussi l'ancienne directrice d'Unifor dans l'Atlantique et l'ancienne présidente de la Fédération du travail de Terre-Neuve-et-Labrador.

L'ex-président national, Jerry Dias, a démissionné en mars. Il a ensuite été accusé d'avoir contrevenu au code d'éthique et aux pratiques démocratiques de la constitution du syndicat.

M. Dias avait pris la tête d'Unifor en 2013 puis avait été réélu en 2016 et en 2019.

Unifor compte plus de 315 000 membres. Ce syndicat représente les travailleurs d'une multitude de secteurs, y compris la fabrication, l'aéronautique, la foresterie, l'énergie et les télécommunications.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !