•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UQTR lance un appel à la population pour loger ses étudiants

L'Université du Québec à Trois-Rivières.

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Josée Ducharme

Dans quelques semaines, les étudiants seront de retour à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et ceux qui n’ont pas encore de logement risquent de se retrouver le bec à l’eau. Depuis quelques jours, l'UQTR tente par tous les moyens de trouver des solutions pour leur venir en aide.

Appel aux employés, aux étudiants, à la population : Avez-vous une chambre disponible? Pourriez-vous accueillir un étudiant cette session?

C’est presque un cri du cœur qu'a lancé le conseiller en communication et en relations avec les médias de l'UQTR, Jean-François Hinse, au micro de l’émission En direct. Il faut trouver des solutions pour aider nos étudiants à trouver des logements pour la rentrée.

Cette rentrée est particulière. En effet, Trois-Rivières affiche son plus bas taux d'inoccupation des logements locatifs jamais vu : ce taux s'établit à moins de 1 %. Alors que de nombreuses familles ont eu de la difficulté à se reloger au printemps dernier, de nombreux étudiants risquent de devoir rentrer au bercail. Sur le campus, on a une capacité [suffisante pour] 989 locataires et on est déjà complets depuis plusieurs semaines, a expliqué Jean-François Hinse. Il a raconté que de nombreux étudiants de l’extérieur de la région, voire du pays, se contentent de faire tout d'abord leur demande d’admission. Une fois acceptés, ce n’est qu’en arrivant ici qu’ils complètent leur inscription et qu'ils partent ensuite à la recherche d’un endroit où se loger.

Adapter ses stratégies

Jusqu’à cette année, l’accès à des logements abordables était si grand qu’il faisait même partie des arguments pour convaincre les étudiants de choisir l’UQTR. Maintenant, l’institution doit revoir ses stratégies. Et ça commence par un message aux étudiants étrangers : Avant d’arriver au Québec, assurez-vous d’avoir déjà votre logement.

En parallèle, l’administration tente de stimuler l’offre. Le message d'aujourd'hui, c’est de dire ceci : ''Si vous avez de la place chez vous, vous ne l’avez peut-être jamais envisagé, mais avoir un étudiant à la maison, ça peut permettre une présence rassurante, ça peut être un échange culturel intéressant, ça peut faire de nouvelles amitiés, a fait valoir Jean-François Hinse. On doit même être originaux dans nos approches : dans des résidences pour personnes âgées, dans des résidences de religieux, dans des monastères, peut-être qu'il y a des appartements libres qui pourraient servir à des étudiants.

Pour l’instant, l’UQTR ne songe pas à construire pour agrandir son campus. Jean-François Hinse mentionne que si des personnes peuvent accueillir des étudiants, elles n’ont qu’à communiquer avec l’université à l’adresse accueil.ei@uqtr.ca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !