•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aciérie Evraz située à Regina est à vendre

L'usine d'acier Evraz à Regina en été.

L'aciérie de Regina est une des filiales nord-américaines mises en vente par Evraz PLC, une société détenue à 28 % par un oligarque russe qui a été sanctionné par le Royaume-Uni et le Canada à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Radio-Canada

La société sidérurgique et minière Evraz PLC a annoncé son intention de vendre ses actifs nord-américains, dont une aciérie à Regina qui emploie 1200 personnes.

Dans un communiqué publié mercredi sur son site web, la société établie au Royaume-Uni a déclaré qu'elle avait ouvert un processus de demande de propositions pour l’acquisition de ses filiales nord-américaines.

Elle le fait dans le but de libérer la valeur autonome des entreprises nord-américaines, peut-on lire sur son site web.

Evraz PLC appartient en partie à l’oligarque russe Roman Abramovich, qui détient 28 % des parts.

En mars, à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le Royaume-Uni et le Canada ont décidé de sanctionner Roman Abramovich. Par la suite, en mai, le gouvernement du Royaume-Uni a sanctionné Evraz PLC.

La transaction éventuelle sera soumise aux approbations réglementaires et organisationnelles ainsi qu’aux lois sur les sanctions applicables, et nécessitera l’approbation des autorités de sanctions compétentes , explique Evraz PLC.

La compagnie affirme qu’elle n’a pas l’intention de fournir d'autres renseignements sur son processus avant qu'il ne soit finalisé.

Evraz North America, dont le siège social est à Chicago, dans l'Illinois, se présente comme une filiale indépendante d’Evraz PLC. L'entreprise a des activités canadiennes en Alberta et à Regina.

En juin, Evraz North America a déclaré que l’entreprise avait licencié 170 employés depuis le mois de mai, et que de 50 à 75 autres licenciements étaient prévus au cours des prochains mois.

Le vice-président principal d'Evraz North America, Michael Yeats, déclarait alors que ceux-ci étaient attribuables au fait que la fabrication de tuyaux de grand diamètre était au ralenti.

C’est une activité très cyclique et très axée sur les projets. En fait, tout au long de 2021, cette opération a été au ralenti et il ne se passait rien, a-il ajouté.

D’après les informations d’Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !