•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La N.-É. approuve la demande d’une minière d’élever le mur d'un bassin de résidus

Une photo prise des airs.

Un mur de roche entoure le bassin de décantation des résidus de la mine Touquoy. à Moose River, N.-É.

Photo : Radio-Canada / Steve Lawrence

Radio-Canada

Le ministère de l'Environnement a approuvé la demande de la mine d'or de Moose River d'augmenter la hauteur du mur autour de son bassin de décantation pour pouvoir stocker plus de résidus miniers.

Une décision qui, selon certains, pourrait entraîner une rupture du mur autour du bassin.

La compagnie australienne St Barbara, propriétaire de la mine d'or Touquoy à Moose River, en Nouvelle-Écosse, a publié mercredi une déclaration à l'intention de ses investisseurs qui dit que la construction commencera dans les prochaines semaines.

La compagnie dit que l'approbation va prolonger la durée de vie de la mine Touquoy jusqu'à la fin de 2023.

Elle ajoute que les récentes interactions avec les principales parties prenantes de la Nouvelle-Écosse ont permis d’obtenir le permis pour élever le mur autour du bassin de résidus.

Je souhaite continuer à développer la nouvelle approche collaborative avec le gouvernement, écrit le PDG de St Barbara, Craig Jetson, dans le communiqué.

Je retournerai bientôt en Nouvelle-Écosse pour continuer à tirer parti de l'élan positif et soutenir l'équipe alors que nous progressons dans l'obtention des permis pour le dépôt de résidus dans le bassin et pour le projet de mine Beaver Dam.

Beaver Dam est l'une des trois autres mines proposées par la compagnie, Cochrane Hill et Fifteen Mile Stream sont les deux autres. Ces propositions en sont à diverses étapes du processus d'évaluation environnementale.

Avec les informations de Frances Willick de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !