•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune accusation contre les policiers de Saguenay impliqués dans une bagarre à Stoneham

La façade d'un bâtiment.

Le quartier général du Service de police de Saguenay.

Photo : Radio-Canada

Après l’analyse complète du dossier d’enquête, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a décidé de ne pas porter d’accusation contre les policiers impliqués dans la bagarre survenue au Camping Stoneham le 21 août 2021.

Le DPCP n’a pas la conviction d’une perspective raisonnable de condamnation eu égard à la preuve recueillie et disponible, explique par courriel sa porte-parole, Audrey Roy-Cloutier.

D’une façon générale, avant d’entreprendre une poursuite, le procureur doit être convaincu, sur le fondement de son analyse objective de l’ensemble de la preuve, d’une perspective raisonnable de condamnation, ajoute la procureure du DPCP.

Au terme d’une enquête qui a duré près d’un an, la Sûreté du Québec avait déposé le dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales il y a trois semaines afin que la justice suive son cours.

En plus de deux policiers du Service de police de Saguenay impliqués dans la fête qui a dégénéré, des agents provenant d'autres corps policiers qui n'étaient pas en fonction ce soir-là étaient aussi présents.

La victime qui a conservé des séquelles espérait que des accusations soient portées, tout comme les propriétaires du camping qui ont vécu une soirée d'horreur.

Rappel des événements

Selon les informations recueillies par Radio-Canada, une vingtaine de personnes faisaient la fête pour une deuxième soirée de suite lorsque les propriétaires du Camping Stoneham et d’autres campeurs leur ont demandé de cesser le tapage nocturne.

Le groupe, dans lequel se trouvaient des policiers qui n'étaient pas en service, aurait alors insulté les responsables du site puis un client qui tentait de leur venir en aide.

Une bagarre a éclaté et le campeur qui a été tabassé par des fêtards a subi une commotion cérébrale ainsi qu’une perforation du tympan qui ont nécessité de nombreux suivis médicaux.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont ensuite été appelés sur les lieux.

Des personnes qui se trouvaient à la fête se sont tout de suite affichées comme des policiers de Saguenay et n'auraient pas très bien collaboré avec les agents de la SQ. La plupart étaient d’ailleurs en état d'ébriété.

Le Service de police de Saguenay avait confirmé que deux de ses agents étaient visés par une enquête après une fête à Stoneham.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !