•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des boîtes postales vandalisées à Sherbrooke

Le logo du SPS.

Les événements ont été rapportés aux policiers lors des deux derniers jours.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

Radio-Canada

Le Service de police de Sherbrooke a reçu 23 plaintes en deux jours pour des vols de colis commis dans des boîtes postales communautaires des secteurs Fleurimont, Rock Forest et Saint-Élie.

Plus précisément 7 plaintes proviennent du secteur Fleurimont alors que 16 autres ont été déposées par des citoyens de Rock Forest ou de Saint-Élie.

Récemment, la conseillère municipale du district Desranleau, Danielle Berthold, avait dénoncé cette situation sur sa page Facebook.

Elle constate aussi que des affiches posées dans le sentier du parc Walter-Camden ont dû être remplacées à deux reprises en quelques semaines en raison de méfaits commis.

Il faut croire que les gens n'avaient rien à faire pendant ces deux semaines de la construction, parce que les boîtes postales de Postes Canada sur ma rue et un peu plus haut ont toutes été ouvertes, non pas pour le courrier, mais bien à l'endroit où Postes Canada dépose des objets que vous auriez pu acheter sur Amazon. Ces casiers-là sont défoncés et on part avec la marchandise à l'intérieur. Ça pose problème, a raconté Mme Berthold au micro de Par ici l'info, mercredi.

Pour ce qui est des graffitis, il y en a. Est-ce qu'il y en a plus, je ne sais pas, mas ça fera deux fois cet été qu'on change les affiches du parc Walter-Camden, a-t-elle ajouté.

danielle berthold conseillère municipale à Sherbrooke.

La conseillère municipale Danielle Berthold a dénoncé récemment des actes de vandalisme récurrents dans son quartier. (archives)

Photo : Radio-Canada / DANIEL MAILLOUX

La conseillère déplore que ce sont les citoyens qui feront très probablement les frais de ces actes de vandalisme récurrents.

Que ce soit pour graffitis ou des vols de colis, c'est vous et moi qui payons pour cela. L'argent ne tombe pas du ciel et ne pousse pas dans les arbres. C'est à la communauté que le blâme revient et ça crée des problèmes. Je voulais soulever le fait que je trouve qu'il y en a de plus en plus. Pourquoi ? Je ne sais pas.

À titre d'exemple, des méfaits commis sur des panneaux de signalisation dans le passé ont coûté près de 1000 $ à la Ville de Sherbrooke.

On parle des pistes cyclables inachevées, on dit qu'on veut des bancs dans les parcs. C'est de l'argent qui pourrait aller ailleurs, et quand on dépense là, on ne dépense pas ailleurs.

« Je pense qu'il faut sensibiliser la population. »

— Une citation de  Danielle Berthold, conseillère municipale du district Desranleau

Il peut arriver que des citoyens victimes d'actes de vandalisme choisissent de ne pas signaler ce qu'ils ont vécu aux autorités. Selon Danielle Berthold, ce n'est jamais la bonne chose à faire.

Il faut avoir les yeux ouverts. Il y a des gens qui peuvent avoir des caméras à la maison. Si vous êtes témoins de quelque chose, appelez le service de police et faites une plainte, dites des choses. Sinon, ces gens-là en profitent et ils le font.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !