•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brandon Metallic se représentera seul lors de son procès pour double meurtre

La porte principale, vue de l'extérieur, du palais de justice de New Carlisle.

L'entrée principale du palais de justice de New Carlisle, où se déroulent les procédures judiciaires dans ce dossier depuis l'arrestation de Brandon Metallic, le 15 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Brandon Metallic, accusé du double meurtre survenu au printemps 2021 sur le territoire de la communauté autochtone de Listuguj, se représentera officiellement seul lors de son procès.

L'individu de 30 ans était de retour en cour mardi. Il a comparu virtuellement au palais de justice de New Carlisle en direct de l'Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel de Montréal, où il est toujours détenu.

L'accusé, qui a finalement été déclaré apte à subir son procès à la fin juin, a été mis en garde par la juge de la Cour du Québec Janick Poirier lors des audiences. M. Metallic, qui avait déjà évoqué cette possibilité par le passé, a tout de même confirmé au tribunal qu'il ne compte pas recourir aux services d'un avocat pour assurer sa défense.

Me Anne Joncas-Côté.

Me Anne Joncas-Côté est procureure au palais de justice de Percé. Elle a été affectée au dossier de Brandon Metallic en juin dernier.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

La procureure aux poursuites criminelles désormais affectée au dossier, Me Anne Joncas-Côté, a relaté à Radio-Canada que l’accusé n’a pas justifié sa décision, mais qu’il a évidemment le droit d’assurer sa propre défense.

« Il était clair dans sa réponse qu’il souhaitait se représenter seul malgré les explications de madame la juge sur ce [que ce que cette décision impliquera]. »

— Une citation de  Me Anne Joncas-Côté, procureure aux poursuites criminelles

La Cour du Québec avait désigné Me Hugo Caissy pour accompagner l'accusé dans le processus relié à son aptitude à subir son procès. Le juriste s’était d’ailleurs montré ouvert à assurer sa défense lors de son procès.

Or, le principal intéressé n'a pas retenu ses services.

Des requêtes préliminaires dès décembre

Les procédures judiciaires se poursuivront les 14 et 15 décembre avec des requêtes préliminaires. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales n’a pas révélé la teneur de ces demandes, mais a précisé qu’elles découlaient du fait que l’accusé se représentera seul.

Les dates de l’enquête préliminaire, qu’a par ailleurs demandée Brandon Metallic, n'ont pas encore été fixées. On ignore aussi combien de jours durera cette étape et combien de témoins seront appelés à la barre à cette occasion.

M. Metallic a été arrêté le 15 mai 2021, à la suite de la découverte des corps d’une fillette et d’un homme dans une résidence de la communauté mi'gmaw de Listuguj. L'identité des victimes est frappée d'un interdit de publication.

La question de l'aptitude de l'accusé à subir son procès a fait les manchettes à plusieurs reprises au cours des 15 derniers mois. Deux évaluations psychiatriques ont été effectuées par les experts de l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel et ont mené à deux traitements médicaux distincts.

La deuxième évaluation psychiatrique de Brandon Metallic avait d’ailleurs été demandée par la Couronne parce qu'il avait refusé de prendre connaissance de la preuve au dossier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.