•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travis Toews s’excuse pour « les erreurs » du gouvernement Kenney durant la pandémie

Travis Toews en train de parler.

L’ancien ministre des Finances Travis Toews a présenté ses excuses pour les erreurs commises par le Cabinet de Jason Kenney durant la pandémie. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Juris Graney

Radio-Canada

L’ancien ministre des Finances Travis Toews a présenté ses excuses lors d’un débat mercredi, pour ce qu'il présente comme étant de nombreuses erreurs dans la lutte contre la COVID-19 de la part du gouvernement albertain.

Lors du débat réunissant Danielle Smith, Brian Jean et Travis Toews, les trois candidats jugés favoris dans la course à la chefferie du Parti conservateur uni (PCU), Travis Toews a présenté ses excuses pour le rôle qu’il a joué en tant que membre du Cabinet de Jason Kenney durant la pandémie.

Je reconnais que la plupart des décisions du gouvernement ont été erronées durant les deux dernières années, a dit Travis Toews. Je comprends toutes les pertes que la population albertaine a subies.

Le candidat a ajouté qu'il a malgré tout défendu la perspective de la liberté lors des prises de décisions durant la crise sanitaire. Il a soutenu que ses interventions avaient abouti à des mesures moins strictes en lien avec la COVID-19 en Alberta.

Le fait qu'il y avait quelques ministres venant de régions rurales autour de la table a sans aucun doute eu un impact, a-t-il déclaré.

L'ancien ministre des Finances a soutenu que ces réunions du Cabinet avaient été les heures les plus difficiles de [sa] vie , mais qu’il était fier d'en avoir fait partie.

Travis Toews répondait à la candidate Danielle Smith, qui lui a demandé de s'excuserd'avoir enfermé [la population chez elle] durant les dernières années.

Le gouvernement albertain a été sévèrement critiqué pour ses décisions concernant la COVID-19, et plusieurs candidats dans la course au leadership du PCU affirment qu'ils auraient fait les choses autrement.

Duane Bratt, professeur de sciences politiques à l’Université Mount Royal, explique que Travis Toews faisait face mercredi soir à des candidats qui s'opposent aux mesures sanitaires.

La population albertaine, en majorité, pense que le gouvernement Kenney n'est pas allé assez loin, qu'il a mis en place des restrictions trop tard [et] qu'il les a supprimées trop rapidement, ajoute-t-il néanmoins.

L'Alberta a récemment connu une septième vague des cas de COVID-19, avec un taux moyen de positivité des tests PCR sur sept jours d'environ 23 %. Cependant, la province ne fait qu'un nombre limité de tests. Les données sur les eaux usées indiquent que le nombre de cas commence à baisser.

Avec les informations d'Elise von Scheel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !