•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travis Toews s’excuse pour « les erreurs » du gouvernement Kenney durant la pandémie

Travis Toews en train de parler.

L’ancien ministre des Finances Travis Toews a présenté ses excuses pour les erreurs commises par le Cabinet de Jason Kenney durant la pandémie. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Juris Graney

Radio-Canada

L’ancien ministre des Finances Travis Toews a présenté ses excuses lors d’un débat mercredi, pour ce qu'il présente comme étant de nombreuses erreurs dans la lutte contre la COVID-19 de la part du gouvernement albertain.

Lors du débat réunissant Danielle Smith, Brian Jean et Travis Toews, les trois candidats jugés favoris dans la course à la chefferie du Parti conservateur uni (PCU), Travis Toews a présenté ses excuses pour le rôle qu’il a joué en tant que membre du Cabinet de Jason Kenney durant la pandémie.

Je reconnais que la plupart des décisions du gouvernement ont été erronées durant les deux dernières années, a dit Travis Toews. Je comprends toutes les pertes que la population albertaine a subies.

Le candidat a ajouté qu'il a malgré tout défendu la perspective de la liberté lors des prises de décisions durant la crise sanitaire. Il a soutenu que ses interventions avaient abouti à des mesures moins strictes en lien avec la COVID-19 en Alberta.

Le fait qu'il y avait quelques ministres venant de régions rurales autour de la table a sans aucun doute eu un impact, a-t-il déclaré.

L'ancien ministre des Finances a soutenu que ces réunions du Cabinet avaient été les heures les plus difficiles de [sa] vie , mais qu’il était fier d'en avoir fait partie.

Travis Toews répondait à la candidate Danielle Smith, qui lui a demandé de s'excuserd'avoir enfermé [la population chez elle] durant les dernières années.

Le gouvernement albertain a été sévèrement critiqué pour ses décisions concernant la COVID-19, et plusieurs candidats dans la course au leadership du PCU affirment qu'ils auraient fait les choses autrement.

Duane Bratt, professeur de sciences politiques à l’Université Mount Royal, explique que Travis Toews faisait face mercredi soir à des candidats qui s'opposent aux mesures sanitaires.

La population albertaine, en majorité, pense que le gouvernement Kenney n'est pas allé assez loin, qu'il a mis en place des restrictions trop tard [et] qu'il les a supprimées trop rapidement, ajoute-t-il néanmoins.

L'Alberta a récemment connu une septième vague des cas de COVID-19, avec un taux moyen de positivité des tests PCR sur sept jours d'environ 23 %. Cependant, la province ne fait qu'un nombre limité de tests. Les données sur les eaux usées indiquent que le nombre de cas commence à baisser.

Avec les informations d'Elise von Scheel

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.