•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les agents de la SPUM adoptent une entente de principe

Une affiche avec le logo du service de police, devant un bâtiment.

Le poste de police de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-Utemam

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Les agents de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-utenam (SPUM) ont signé une entente de principe avec le conseil de bande de la communauté.

Les 16 policiers de la SPUM étaient sans contrat de travail depuis juin 2021.

Selon le syndicat des policiers de la SPUM, plusieurs avancées ont été faites notamment en ce qui concerne les conditions de travail et les salaires.

Des postes temporaires auraient aussi été transformés en postes permanents.

La présidente du syndicat des agents de la SPUM, Audrey Ringuette, estime que ces avancées pourraient avoir un impact sur la rétention du personnel. Une augmentation salariale qui fait que peut-être ça va attirer de nouveaux policiers. Il y a eu tellement de roulement dans les dernières années, à cause d'avantages que l'organisation ne donnait pas à ses policiers, estime la présidente du syndicat.

Une fois officiellement approuvée, la convention collective des agents de la SPUM sera en vigueur jusqu'en 2026.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !