•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’accompagnement offert aux entrepreneurs sherbrookois issus de la diversité

Gros plan sur une ampoule suspendue au plafond. À l'arrière, on distingue de jeunes entrepreneurs se réunissent pour discuter d'un projet.

Le Groupe 3737 a ouvert un bureau à Sherbrooke au cours des derniers mois.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les entrepreneurs de Sherbrooke issus de la diversité culturelle peuvent maintenant bénéficier d'un coup de pouce pour mener à bien leurs projets. Le Groupe 3737, dont la mission est d'accompagner ces personnes dans le monde entrepreneurial, a ouvert un bureau sur le territoire depuis quelques mois.

Établie dans plusieurs villes du pays, la compagnie aide annuellement 200 à 250 entrepreneurs à faire progresser leur idée. Alors qu'elle en est à sa 10e année d'existence, son président a choisi Sherbrooke pour poursuivre son expansion.

Compte tenu des résultats qu’on a atteints principalement à Montréal, on a eu le mandat d’étendre nos tentacules un peu partout à travers le Québec et le Canada pour voir dans quelle mesure on est capable de répliquer ce qu’on a pu faire à Montréal. On a regardé les endroits où il y avait le plus de besoins, souligne le président du Groupe 3737, Louis-Edgar Jean François.

« On a fait une analyse dans plusieurs villes du pays et clairement Sherbrooke a démontré un besoin en matière d’accompagnement, surtout pour les entrepreneurs issus de la diversité. »

— Une citation de  Louis-Edgar Jean François, président du Groupe 3737

L'entreprise a déjà commencé à son travail auprès des entrepreneurs de la région. Ses différents programmes d'aide ciblent trois problèmes précis auxquels doivent souvent faire face les personnes issues de la diversité.

Il y a des barrières d’accès à des capitaux, des réseaux et des ressources. On essaie de répondre à ces trois enjeux-là, non seulement avec l’accompagnement, en connectant l’entrepreneur à différents réseaux, mais aussi en travaillant avec les gouvernements pour mettre en place différents fonds afin de soutenir financièrement des entrepreneurs issus de la diversité, explique le président.

Avec son équipe, Louis-Edgar Jean François a mis en place neuf programmes d'accompagnement.

On accompagne les jeunes et les moins jeunes, donc dès qu’un entrepreneur a une idée en tête, on a un programme pour pouvoir l’aider. On a mis en place un écosystème inclusif pour s’assurer de ne rejeter aucun entrepreneur.

L'effet de la pandémie sur l'industrie

Le Groupe 3737 constate que plusieurs entrepreneurs issus de la diversité se lancent en affaires dans la région. De plus, ils seraient présents dans des secteurs très variés de l'économie.

On a tendance à penser que les entrepreneurs issus de la diversité sont dans des projets traditionnels. Oui, il y en a, mais on retrouve aussi des projets très porteurs avec un potentiel de forte croissance, assure le président.

« On essaie de gérer le flot et d’en aider le maximum possible. »

— Une citation de  Louis-Edgar Jean François, président du Groupe 3737

Avec la tombée de la plupart des mesures sanitaires, le nombre de personnes souhaitant découvrir le monde de l'entrepreneuriat aurait grimpé, observe Louis-Edgar Jean François.

Lorsqu’on parle de momentum, c’est sûr que la pandémie a fait réaliser beaucoup de choses quant à la sécurité d’emploi. Plusieurs ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de contrôler un peu plus leur destinée. On a beaucoup d’individus issus de la diversité qui ont décidé pendant et après la pandémie de se lancer en entreprise avec différentes idées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !