•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré l’ajout de bornes, des défis subsistent pour l’acquisition de voitures électriques

Arfen Ahmed, un Ontarien de passage à Winnipeg, recharge sa voiture électrique au centre commercial Polo Park, le 9 août 2022.

Arfen Ahmed, un Ontarien de passage à Winnipeg, recharge sa voiture électrique nouvellement acquise.

Photo : Radio-Canada / Alexia Bille

Radio-Canada

Malgré la multiplication d'annonces concernant l'ajout de bornes électriques au Canada et au Manitoba, des défis subsistent pour ceux qui souhaiteraient acquérir une voiture électrique.

En arrêt à Winnipeg à l'occasion de son voyage entre Toronto et Calgary, l'Ontarien Arfen Ahmed se promène avec sa voiture électrique d'occasion, acquise la semaine dernière.

C'est incroyable, quelle belle expérience! Je cherchais un véhicule en particulier, mais il y avait deux ans d'attente. Après évaluation, j'ai trouvé ce véhicule électrique d'occasion, raconte-t-il fièrement.

La demande dépasse l'offre

Les problèmes liés aux chaînes d'approvisionnement et le fort engouement des consommateurs pour les voitures électriques expliquent les difficultés à trouver une voiture de ce genre, rappelle le propriétaire du concessionnaire Greenway Motors à Winnipeg, Micah Boisjoli.

Non seulement les gens veulent des véhicules électriques, mais les pénuries de semi-conducteurs et autres puces pour les véhicules à essence ou électriques font que ces nouveaux véhicules sont plus difficiles à trouver, dit-il.

Mardi, le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jonathan Wilkinson, a annoncé l'installation de 500 nouvelles bornes de recharge au Canada, grâce à un investissement de 2,4 millions de dollars.

Le ministre des Ressources naturelles Jonathan WIlkinson annonçant à Winnipeg des bornes de recharge dans les stationnements Indigo du Canada, le 9 août 2022.

Le ministre des Ressources naturelles Jonathan Wilkinson, annonçant à Winnipeg l'installation de bornes de recharge dans les stationnements Indigo du Canada, le 9 août 2022.

Photo : Radio-Canada / Maad Chaara

Or, de ce lot, une fraction seulement est destinée au Manitoba, soit un total de 14. Ces bornes s'ajoutent aux 400 annoncées par le fédéral pour la Saskatchewan et le Manitoba d'ici la fin de 2023, à la mi-juillet.

Installer de plus en plus de bornes de recharge fait partie du plan d'Ottawa, qui veut que 100 % des voitures neuves vendues au pays soient électriques en 2035. Le fédéral veut également que les voitures à essence disparaissent des routes d'ici 2050.

Une implantation lente de bornes dans les Prairies

Le directeur général d'Éco-Ouest Canada, qui fait la promotion d'infrastructures vertes dans l'ouest du pays et de l'électrification des transports, Dany Robidoux, constate que l'implantation des bornes de recharge dans les Prairies se fait à un rythme moins soutenu que dans le reste du pays.

Selon lui, les consommateurs ont beaucoup de questionnements en ce moment, mais aussi les municipalités, qui veulent installer des bornes, sans savoir quel type installer.

Est-ce que ça va être capable de fonctionner en hiver? On connaît les hivers dans les prairies. Mais aussi on se pose la question à savoir où devraient être installées les bornes, affirme-t-il.

Contrairement aux provinces de l'est du pays, M. Robidoux indique que dans les Prairies, les incitatifs financiers pour la transition vers le véhicule électrique ne sont pas aussi présents qu'ailleurs.

Dany Robidoux, à côté d'uune borne de recharge pour voiture électrique à Winnipeg, le 9 août 2022.

Dany Robidoux, directeur général d'Éco-Ouest Canada.

Photo : Radio-Canada

Selon Dany Robidoux, il s'agit d'un cercle vicieux. Plus il y aura de bornes de recharge, plus les gens vont vouloir faire la transition vers le véhicule électrique.

Au fur et à mesure que les voitures à essence vont être remplacées par des voitures électriques, il va certainement y avoir besoin de plus de bornes pour s’assurer que les gens puissent bien se déplacer avec confort dans les voitures sans perdre trop de temps, souhaite M. Robidoux.

Le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, souligne l'importance d'avoir des infrastructures qui permettent aux propriétaires de véhicules électriques de les utiliser facilement, tout en assurant l'accessibilité des véhicules au grand public.

C'est encore cher un véhicule électrique, c'est pour ça que nous donnons une subvention de 5000 dollars, rappelle le ministre des Ressources naturelles.

M. Wilkinson soutient qu'avec les efforts de tous, le Canada peut atteindre ses cibles en matière d'électrification des transports.

Avec les informations d'Alexia Bille et Maad Chaara

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !