•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dawn Walker relate les circonstances qui ont mené à sa disparition

Dawn Walker, portée disparue depuis le 22 juillet 2022.

Dawn Walker, portée disparue depuis le 22 juillet 2022, a été retrouvée en Oregon.

Photo : FSIN

Radio-Canada

Dans une déclaration envoyée à CBC, Dawn Walker explique les raisons qui l’ont poussée à simuler sa disparition et celle de son fils.

Originaires de Saskatchewan, la femme autochtone et son fils étaient portés disparus pendant deux semaines, avant d’être retrouvés par les autorités américaines, vendredi, à Oregon City, en Oregon.

« J’ai quitté Saskatoon, car j’avais peur pour ma sécurité et celle de mon fils. »

— Une citation de  Dawn Walker

Dawn Walker n’a pas donné de détails sur la nature précise de ce danger. Elle avait cependant accusé son ex-conjoint de violence conjugale dans le passé.

Dawn Walker a présenté ses excuses aux membres de sa famille, à ses amis et aux personnes qui ont participé aux recherches pour la retrouver.

« Je présente mes excuses à tous ceux à qui j’ai causé du tort. Je n’avais pas le choix. Personne ne m’a entendue. J’aime mon fils profondément et c’est ce qui m’a motivée. »

— Une citation de  Dawn Walker

Selon les autorités américaines, Dawn Walker avait simulé sa mort et celle de son fils en plus de procéder à des vols d’identité et à la création frauduleuse d’un compte bancaire.

Elle répond maintenant à des chefs d’accusation de vol d’identité aux États-Unis et au Canada. Elle est également accusée d’enlèvement parental et de méfait public.

Méfiance envers la justice en Saskatchewan

Dawn Walker affirme avoir été délaissée par le système judiciaire de la Saskatchewan.

Elle ajoute avoir soumis plusieurs rapports de violence conjugale auprès du Service de police de Saskatoon (SPS) et de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), et que rien n’a été fait.

« Le SPS et la GRC nous ont pris au sérieux seulement quand ils pensaient que nous étions morts. »

— Une citation de  Dawn Walker, originaire de la Saskatchewan

Interrogé à ce sujet un jour plus tôt, le chef adjoint de la police de Saskatoon, Randy Huisman, a indiqué qu'il y avait eu des enquêtes au sujet des allégations de violence conjugale déposées par Dawn Walker.

« Nous avons mené l’enquête sur toutes allégations mises de l’avant par Dawn Walker dans le passé et aucune arrestation n’a été portée suite à ses accusations. »

— Une citation de  Randy Huisman, chef adjoint du Service de police de Saskatoon

CBC/Radio-Canada a tenté de joindre l'ex-conjoint de Dawn Walker, mais sans succès.

En attendant, la famille de Dawn Walker demande aux gouvernements fédéral et provincial de commencer les procédures d’extradition pour que cette dernière puisse retourner au pays.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !