•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival international du film de Regina : cinéma pour tous dans la capitale

Une conférende de presse du Festival international du film de Regina et ses prix.

Depuis 2015, le festival est présenté à Regina au cours du mois d'août. (archives)

Photo : Festival international du film de Regina et ses prix.

Radio-Canada

Le Festival international du film de Regina et ses prix (RIFFA) se tiendra en mode hybride, en salle et sur Internet, du 9 au 13 août.

Pour les organisateurs, il s'agit d'un moyen de soutenir les communautés marginalisées et de promouvoir le changement social.

Si le festival diffuse cette année plus de 100 films sur Internet, les amateurs de cinéma en salle ne sont pas en reste, avec cinq représentations en salle, et du maïs soufflé, évidemment.

Mercredi, le cinéphile averti pourra ainsi regarder Wildwood, un film de route du réalisateur mi’kmaw Bretten Hannam. Une œuvre sur le passage à l'âge adulte, la découverte de soi et des racines autochtones du protagoniste.

Jeudi, le festival propose la première saskatchewanaise du film hindi Dug Dug, une œuvre satirique et absurde. Après le décès d’un motocycliste dans un accident tragique, une succession d'événements surnaturels force les habitants d'un village à remettre en question leur foi.

Le tout se conclura samedi avec une cérémonie de remise des prix, diffusée par la chaîne de télévision Access à 19 h 30.

Plus qu'un simple festival de cinéma

Le fondateur du festival, John Timothy, explique qu’en plus de ce rendez-vous cinématographique, son organisme offre également plusieurs initiatives pour favoriser la diversité culturelle.

Nous sommes bombardés de contenus provenant du monde entier. En tant qu'organisation communautaire grassroots, nous voulons célébrer le cinéma, mais aussi relever la barre pour les personnes sous-représentées, indique John Timothy.

Ainsi le RIFFA collabore avec le Centre de réadaptation Wascana de Regina, qui héberge plus de 370 personnes dépendant d'un fauteuil roulant pour mener leurs activités quotidiennes.

C’est difficile pour eux d’aller au cinéma, on s’est dit qu’on allait ouvrir un cinéma pour eux. Alors, pendant les cinq jours du festival, il y a une programmation simultanée au centre, en partenariat avec leur personnel et leurs bénévoles.

Le RIFFA collabore aussi avec l’Université de Regina et l'Autorité de la santé de la Saskatchewan pour offrir LOOK, un programme qui offre la possibilité de réaliser des films à des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale.

Nous avons développé un programme gratuit avec l'université, explique John Timothy.

Ils acquièrent des compétences, et après six mois ils présentent leur projet final, qui peut être un documentaire ou un court métrage, et qui sera présenté en ouverture du festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !