•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup d’envoi du camp d’entraînement de l’Intrépide de Gatineau

Des joueurs de hockey patinent.

Le camp de l'Intrépide a pris son envol au Complexe Branchaud-Brière dimanche.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Le camp d’entraînement de l’Intrépide de Gatineau a pris son envol dimanche dans une température caniculaire. L’entraîneur-chef, Junior Leduc, dispose d’environ trois semaines pour assembler une formation.

C’est très condensé, surtout la première semaine. Chaque jour, on a un entraînement, un match intraéquipe ou un match hors-concours contre une autre équipe. Du matin au soir, on a beaucoup de rencontres avec les joueurs, énumère celui qui en est à sa première saison complète à la barre de l’équipe.

Photo de Junior Leduc.

Junior Leduc a pris la relève de Martin Lafleur en février 2022 après que celui-ci eut remis sa démission après un règne de six ans.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Pour l’instant, il est difficile pour lui de dresser un portrait de ce qu’il aura sous la main lorsque la saison commencera, en septembre.

De la cinquantaine de joueurs présents, il en gardera une vingtaine pour le match d’ouverture. Tout le monde a une chance de faire l’équipe. On a beaucoup de postes ouverts, mais ça va dépendre de ceux qui sont repêchés dans la LHJMQ. Certains vont revenir, d’autres non.

« On aime notre rapidité et notre robustesse. Il y a un bon mélange de joueurs habiles et de joueurs physiques. J’aime ce que je vois. »

— Une citation de  Junior Leduc, entraîneur-chef, Intrépide de Gatineau

Parmi les hockeyeurs qui partiront pour un camp junior, on retrouve le défenseur Hugo Boucher et l’attaquant Alexis Fahey. Le premier est un choix de sixième tour des Mooseheads de Halifax tandis que le second appartient au Titan d’Acadie-Bathurst, qui l’a sélectionné au 11e tour au dernier repêchage.

Nul doute, les deux patineurs souhaitent percer au prochain niveau, mais sont déjà prêts à porter à nouveau les couleurs de l’Intrépide pour une dernière saison s’il le faut.

Je m’en vais à Halifax en voulant faire une bonne première impression et essayer de faire ma place. Je m’attends à exceller au niveau supérieur un jour. Quand? Je ne le sais pas, mais c’est mon but, de dire Hugo Boucher, qui a obtenu 8 points en 38 matchs la saison dernière.

Photo de Hugo Boucher dans le vestiaire de l'Intrépide.

Hugo Boucher est un espoir des Mooseheads de Halifax, qui l'ont sélectionné au sixième tour cet été (archives).

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Mon but est de rester là-bas le plus longtemps possible. Si je reviens avec l’Intrépide, ce sera avec l’intention d’être un leader et un gros morceau pour l’équipe, enchaîne Alexis Fahey, auteur de trois buts et quatre aides l’an dernier.

Hugo Boucher aimerait lui aussi agir comme chef de file pour sa troupe, peu importe les responsabilités qu’on va lui confier. Que j’aie une lettre ou pas sur mon chandail, je vais faire preuve de leadership. C’est en moi.

Un nouvel entraîneur bien établi

Après avoir épaulé Martin Lafleur pendant deux saisons, Junior Leduc l’a remplacé lorsque celui-ci a remis sa démission en février dernier après un règne de six saisons au sommet de la structure de l’Intrépide.

Auparavant, Junior Leduc avait œuvré six années avec la formation Midget espoir.

Le banc des joueurs de l'Intrépide.

L'Intrépide s'est incliné en deuxième ronde des séries 2022 face aux Cantonniers de Magog, les champions québécois et les finalistes canadiens (archives).

Photo : Radio-Canada

Le principal intéressé n’a pas besoin de s’impliquer avec l’Intrépide pour gagner sa vie et pour occuper ses journées bien remplies. Il a déjà un emploi à temps plein et une famille qu’il ne veut pas négliger. S’il est derrière le banc, c’est parce qu’il est un passionné.

Être entraîneur, c’est beaucoup de travail, de planification et de préparation. On met beaucoup de temps. Mon horaire est fait en sorte que je peux jumeler mon travail, le hockey et la famille. Quand t’es un passionné, c’est plus facile.

Chose certaine, Alexis Fahey et Hugo Boucher sont bien heureux de pouvoir compter sur lui. Ils le connaissent déjà bien et savent exactement à quoi s’attendre de Junior Leduc.

C’est une nouvelle méthode. On va voir ce que ça va donner, mais j’ai énormément confiance en Junior [Leduc] et il me fait confiance en retour, a observé Alexis Fahey.

Photo d'Alexis Fahey.

Alexis Fahey est un espoir du Titan d'Acadie-Bathurst, qui a choisi le Gatinois au 11e tour du dernier repêchage (archives).

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

Ça fait changement! Il est dur envers nous, mais c’est parfait comme ça. Chaque semaine, on va s’assurer que nos entraînements sur la glace et hors glace vont payer pendant nos matchs de la fin de semaine, a assuré le défenseur Hugo Boucher.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !