•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de Ribfest cette année pour Trois-Rivières

Un homme recouvre de la viande de sauce BBQ.

Plusieurs Ribfest ont lieu partout au Canada comme à Sudbury (archives).

Photo : Radio-Canada / Didier Pilon

Radio-Canada

L’inflation, la pénurie de main-d'œuvre et l’indisponibilité de certains équipements ont eu raison du Ribfest de Trois-Rivières cette année. L’événement qui permet de déguster des côtes levées devait se tenir au parc portuaire du 19 au 21 août.

Plusieurs éléments ont pesé dans la balance du promoteur, a expliqué Patrick Charlebois, ambassadeur de l’événement en entrevue à l’émission En direct. Pour lui, il s’agit d’une décision d’affaires.

Seulement deux marchands de côtes levées avaient levé la main pour participer au festival et ce n’était pas suffisant. Il fallait au moins 4-5 ribbers pour pouvoir satisfaire la population, avoue M. Charlebois.

Le coût élevé de l’essence a joué aussi dans la balance. Il donne l’exemple d’un participant qui devait faire la route depuis le Nouveau-Mexique. Venir à Trois-Rivières, ça représentait des coûts énormes.

Cette année, le Ribfest était associé à la Société canadienne de la sclérose en plaques, section Mauricie. Les contributions volontaires récoltées lors du festival devaient être remises à l’organisme.

C'étaient évidemment les premières personnes déçues quand elles ont appris que le Ribfest était [annulé], s’attriste M. Charlebois.

Dans le cadre de ce partenariat, l’organisme aurait donné un coup de main à l’organisation du festival. C’était une opportunité qui nous avait été offerte [d’avoir de la] visibilité et amasser des dons, a déclaré la Coordonnatrice au financement à Société canadienne de la sclérose en plaques, section Mauricie, Nathalie Drouin.

Le Ribfest de Trois-Rivières accueille entre 10 000 et 15 000 chaque année. M. Charlebois précise que l'événement devrait être de retour en 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !