•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’importants travaux de nettoyage la semaine prochaine dans l’autogare du Havre

Une cage d'escaliers remplie de graffitis.

Des employés municipaux débuteront des travaux la semaine prochaine pour faire un grand ménage des lieux.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Radio-Canada

Des employés municipaux vont débuter la semaine prochaine un grand ménage de l’autogare du Havre, au centre-ville de Chicoutimi, en attendant sa rénovation.

Saguenay voulait initialement embaucher un entrepreneur pour effectuer les travaux, alors que la malpropreté et la décrépitude de l'autogare du Havre rebutent plusieurs utilisateurs.

La municipalité a cependant choisi de confier la cure de rajeunissement du stationnement à étages à ses propres employés, face à l’explosion des coûts causée par l’inflation. Deux appels d’offres ont été lancés et une seule soumission, qui atteignait le double du montant prévu, a été reçue.

Un stationnement à étages vu de l'extérieur.

L'autogare du Havre est située au centre-ville de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Les employés enlèveront les graffitis, repeindront les murs, nettoieront les cages d'escalier et ajouteront de l'éclairage pour rendre les lieux plus propres.

Il s’agit d’un rattrapage nécessaire après des années de laisser-aller, estime la conseillère municipale du secteur, Mireille Jean.

« Pour les touristes, c'est inacceptable, pour les consommateurs, c'est inacceptable, pour les travailleurs qui viennent tous les jours ici, c'est inacceptable [...] Ce qu'on fait, c'est un grand ménage pour reprendre le contrôle de cet environnement-là, et ce que je vais travailler, c'est d'avoir un minimum de budget pour qu'on fasse l'entretien. »

— Une citation de  Mireille Jean, conseillère municipale
Une femme dans une cage d'escalier remplie de graffitis.

Mireille Jean, conseillère municipale

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des toilettes sur les étages

Pour rendre l'autogare plus accueillante en attendant les rénovations majeures annoncées l'an dernier, la conseillère municipale souhaite que de la musique d'ambiance soit diffusée et que des toilettes chimiques soient installées sur les trois paliers de stationnement.

Les gens pourraient les utiliser au lieu d'utiliser les cages d'escalier, souligne-t-elle.

Il n’est pas rare d’y retrouver des excréments et de l’urine. Ça, c'est problématique. On se retrouve avec des excréments ici. Puis on voit les fenêtres qui doivent être refaites et déplacardées, puis un minimum de peinture , indique Mireille Jean, lors d’une visite des lieux.

L'autogare comprend également un ascenseur, qui n'est plus fonctionnel.

Une toilette chimique près d'un mur dans un stationnement à étages.

La conseillère Mireille Jean souhaite que des toilettes chimiques soient installées sur les trois paliers de stationnement.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Rendre les lieux plus propres ne sera pas un luxe pour l’immeuble construit en 1967, selon des usagers rencontrés.

C'est sûr que ça devrait être plus entretenu, mais on passe pareil , a indiqué une femme.

Si c'était peinturé, ça aurait l'air plus propre, a pour sa part souligné un usager. C’est comme si ce serait plus facile d'accès, si c'est plus propre.

Ça sent souvent l'urine, mais en même temps on est en ville, je veux dire ça fait partie de la vie... Mais ça sent souvent le pipi, a indiqué de son côté une femme.

Un mur orange rempli de graffitis et une porte vitrée dont la vitre est cassée.

De nombreux graffitis tapissent la cage d'escalier.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Un sentiment d’insécurité

Damien Hallegate, professeur de marketing, à l’Université du Québec à Chicoutimi, souligne que l’état des lieux peut inquiéter certaines personnes qui circulent dans l’autogare.

Si on veut attirer les gens, il faut que ce soit le plus agréable possible. Donc là, c'est vrai que ça fait dur. On arrive dans le stationnement, surtout si c'est le soir, ça peut donner une impression – surtout dans les escaliers, justement – un sentiment un peu d'insécurité, indique-t-il.

Des véhicules dans un stationnement à étages.

Plusieurs graffitis se trouvent également à l'intérieur du stationnement à étages.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Les plans et devis de la réfection de l'autogare sont en cours d'exécution. Les travaux structurels pour refaire les planchers de béton et les colonnes qui s'effritent étaient initialement prévus cet été.

Mais l'appel d'offres sera finalement lancé en 2023 pour que le chantier débute en 2024.

D’après un reportage de Priscilla Plamondon Lalancette

Des morceaux de béton par terre empilés.

Des morceaux de bétons sont au sol à certains endroits.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !