•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 38 ans, la piscine du YWCA ferme ses portes à Saskatoon

Une bouée de sauvetage à côté d'une échelle menant à la piscine.

La piscine du YWCA de Saskatoon n'était plus viable, selon la direction.

Photo : iStock / Theerawat Payakyut

Après 38 ans d'existence, la piscine du YWCA de Saskatoon est définitivement fermée.

La piscine avait d’abord été fermée pour réparation en mars dernier.

Par voie de communiqué, l’organisme explique qu'il a entrepris un examen approfondi de l’utilisation de la piscine, de l’augmentation des coûts d’exploitation, des réparations, des mises à niveau et des coûts d’entretien. Il en est venu à la conclusion que l’utilisation de la piscine n’était plus viable.

De plus, le YWCA de Saskatoon déclare que l’utilisation de la piscine avait diminué de façon constante depuis de nombreuses années et qu’il était devenu clair que ses autres services devaient avoir la préséance sur celle-ci.

Des jeunes vivant avec des limitations fonctionnelles dans une piscine du YWCA et leurs moniteurs.

Le YWCA organisait de nombreuses activités familiales.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

« Nous savons que les besoins de nos clients ont évolué et que, désormais, ils ont besoin de services d’aide à l’emploi et d’apprentissage, plutôt que de programmes aquatiques. »

— Une citation de  Cara Bahr, directrice générale du YWCA de Saskatoon

La directrice générale du YWCA de Saskatoon, Cara Bahr, ajoute qu’à l’heure actuelle le YWCA loue des locaux à l’extérieur de son édifice, afin de pouvoir offrir ce service.

Nous projetons de réaménager la zone de la piscine afin de créer un centre de service pour l’emploi et l’apprentissage, ajoute-t-elle.

« Le fait d’avoir une installation prévue à cet effet dans les locaux actuels du YWCA permettra à notre clientèle d’accéder plus facilement aux services d’aide à l’emploi et à l'apprentissage et de bénéficier d’une programmation améliorée et diversifiée. »

— Une citation de  Cara Bahr, directrice générale du YWCA de Saskatoon

Les plans de reconversion de la piscine sont encore à l’étape préliminaire, mais la direction du YWCA de Saskatoon examine diverses options.

En plus de créer un centre d’emploi et d’apprentissage, la direction pourrait ajouter des refuges d’urgence et des résidences pour les femmes et leurs familles, notamment.

Ces projections dépendent de la capacité du YWCA à amasser les fonds nécessaires pour maintenir ces nouvelles installations.

Le YWCA de Saskatoon indique que, même si la piscine ferme, le centre de conditionnement physique demeurera ouvert et que des améliorations y sont prévues au cours des prochaines semaines.

Une décision difficile

Nous tenons à remercier les nombreux membres, utilisateurs et défenseurs de la piscine pendant près de quatre décennies d’exploitation, a déclaré la présidente du comité de direction du YWCA de Saskatoon, Jodi Manastyrski.

La fermeture de la piscine n’a pas été une décision facile, car elle faisait partie de nos activités de bien-être physique et mental. Mais notre besoin est désormais axé sur la prestation d’autres services cruciaux pour nos clients , ajoute-t-elle.

Nous espérons pouvoir compter sur le soutien continu de nos membres, de nos commanditaires et des donateurs lorsque nous entamerons la phase de planification pour créer le centre d’emploi et d’apprentissage, ajoute Cara Bahr.

Celui-ci favorisera la réconciliation, l’autonomie, le mieux-être, et l’égalité des chances pour les filles, les femmes et leurs familles, en particulier dans la situation économique actuelle de plus en plus difficile et à laquelle bon nombre d’entre elles font face aujourd’hui, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !