•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à 800 enfants pourront suivre des cours de natation avec le Club Mégophias

Un nageur à l'entraînement dans un corridor de natation.

La piscine du Centre de l'activité physique et sportive (CAPS) à l'UQTR a récemment été rénovée (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Grâce à un changement d’emplacement, le Club de natation Mégophias sera en mesure d’offrir des cours à 800 enfants par session à Trois-Rivières dès septembre. Auparavant, 275 enfants pouvaient s’y inscrire.

Les cours de natation se donneront désormais à la piscine du Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) Léopold-Gagnon, à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Cette piscine est beaucoup plus grande qu’au pavillon de La Salle, où les cours se déroulaient.

Notre piscine était seulement de quatre couloirs de 25 mètres, maintenant, on parle de huit couloirs de 25 mètres. On va être capables d’avoir environ 10 cours à l’heure au lieu d’en avoir juste quatre par le passé, a expliqué l’entraîneur-chef du Club de natation Mégophias, Charles LaBrie, en entrevue à l'émission En direct.

La piscine vue en plongée depuis le tremplin, aucun baigneur dans la piscine.

Le Club de natation Mégophias offrira désormais ses cours au CAPS.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

« Ça va assurément permettre à plusieurs jeunes enfants d’apprendre à nager et à être plus en sécurité en milieu aquatique. »

— Une citation de  Charles LaBrie, entraîneur-chef du Club de natation Mégophias

Il affirme qu'auparavant, le Club devait toujours refuser des inscriptions par manque de places. Malgré la plus grande disponibilité, il s’attend toutefois à devoir encore refuser des gens. C’est sûr qu’on va refuser encore des gens, parce qu’on va manquer probablement un peu de sauveurs, un peu d’entraîneurs, affirme le nageur.

Le recrutement est un énorme défi pour l’organisation, comme pour beaucoup d’autres entreprises.

On a eu de la difficulté à former de nouveaux moniteurs, entraîneurs et sauveteurs dans les dernières années avec la pandémie, donc c’est le plus gros défi qu'on a présentement, explique l’entraîneur-chef. Pour le moment, ça va assez bien, mais il faut continuer nos efforts.

Le Club de natation offre trois sessions de cours par année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !