•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mike Tyson accuse Hulu de lui avoir « volé l’histoire de [sa] vie »

Portant une barbe blanche, Mike Tyson se trouve dans une foule.

L'ancien pugiliste Mike Tyson n'a jamais donné son accord pour que la série sur sa vie produite par Hulu soit réalisée.

Photo : Getty Images / Al Bello

Agence France-Presse

L'ancien champion américain de boxe Mike Tyson dénonce la série sur sa vie que s'apprête à lancer Hulu, comparant cette plateforme de diffusion en continu à un « marchand d'esclaves ».

La nouvelle série dramatique Mike, qui sortira le 25 août sur Hulu, retrace la vie du boxeur de son enfance à ses coups d'éclat sur la scène professionnelle en passant par sa condamnation pour viol, en 1992.

Ils ont volé l'histoire de ma vie et ne m'ont pas payé, a fustigé Mike Tyson sur Instagram samedi.

Hulu est l'équivalent dans la diffusion en continu d'un marchand d'esclaves, a-t-il ajouté.

La plateforme, offerte uniquement aux États-Unis, est détenue en majorité par Disney.

L'un des huit épisodes de la série se concentrera sur Desiree Washington, en adoptant le point de vue de la reine de beauté qui, à 18 ans, avait accusé Mike Tyson de viol en 1991.

Ce dernier avait été condamné l'année suivante et avait passé trois années en prison.

Steven Rogers, créateur et scénariste de Mike affirme n'avoir pas pu discuter avec M. Tyson, car l'équipe d'un autre projet disposait déjà des droits sur l'histoire de sa vie.

Je n'aime pas m'appuyer sur une seule source, assure-t-il pour défendre son œuvre biographique réalisée sans l'approbation de l'ex-champion poids lourd.

Tout en évoquant les accusations de violences conjugales qui pèsent sur Mike Tyson, la série raconte les abus dont il a été victime durant son enfance, la perte de sa mère à la suite d'un cancer lorsqu'il était adolescent ainsi que ses problèmes de dépendance à la drogue et de santé mentale.

J'espère que s'il regarde [la série], il changera d'avis, a ajouté Steven Rogers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !