•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Portrait de Vincent Daigle, un homme dans la fin vingtaine ou au début de la trentaine aux cheveux bruns rasés, yeux bleus et boucles d'oreilles de type élargisseur.

Vincent Daigle a pris la fuite après sa remise en liberté conditionnelle.

Photo : Gracieuseté : Service de police de la Ville de Lévis

Vincent Daigle, un résident de Lévis ayant reconnu lundi être coupable d’agressions sexuelles, a pris la fuite après sa remise en liberté conditionnelle.

L’homme de 31 ans se serait enfui de la maison de thérapie de Longueuil où il résidait tout de suite après avoir plaidé coupable de plusieurs chefs d’accusation au palais de justice de Québec.

Mardi matin, le procureur au dossier, Louis-Philippe Desjardins, a obtenu un mandat d’arrêt contre lui parce qu'il n’aurait pas respecté ses conditions de remise en liberté.

Plusieurs victimes

Daigle a reconnu avoir agressé sexuellement deux hommes de 18 et 19 ans qui offraient des services sexuels sur Internet en échange d'argent.

À la fin de la soirée, il a reconduit les deux jeunes hommes à leur domicile, sans payer à chacun les 100 $ promis.

Il a aussi reconnu avoir harcelé et menacé des membres de sa famille au mois d'avril. Il a notamment envoyé de nombreux messages textes menaçants à ses parents.

Le Lévisien a également plaidé coupable de conduite dangereuse après avoir roulé à haute vitesse sur l'autoroute, multipliant les manœuvres pour tenter d'échapper aux autopatrouilles qui le pourchassaient.

Vincent Daigle était détenu depuis son arrestation. Le juge lui avait ordonné lundi de séjourner dans une maison de thérapie en attendant l'audience visant à déterminer sa peine, prévue pour le mois de novembre.

Avec la collaboration d'Audrey Paris

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.