•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Saint-Honoré en appelle à la réduction de la vitesse sur le boulevard Martel

Quatre véhicules accidentés sur le boulevard Martel.

Quatre véhicules ont été impliqués dans un accident survenu sur le boulevard Martel en 2021.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Malgré un nombre élevé d’accidents survenus sur le boulevard Martel au cours des dernières années, le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay, estime que cette artère hautement fréquentée demeure sécuritaire.

Le ministère des Transports du Québec procède actuellement à des analyses afin d’évaluer certaines options qui permettraient d’améliorer la sécurité des automobilistes dans ce secteur.

L’étude a été mise en branle à la suite du dépôt du rapport de la coroner Francine Danais en juillet, dans la foulée du décès d’André Larouche, survenu le 21 avril 2021, à la hauteur du rang Saint-Marc.

La coroner Danais a relevé que la densité de la circulation dans ce secteur et sa configuration, de même que la visibilité aux approches, doivent être analysées par le MTQ. Elle a aussi recommandé au ministère de procéder à toute autre vérification jugée pertinente afin de maximiser la sécurité des automobilistes et de prendre toutes les mesures correctives nécessaires le cas échéant.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le maire de Saint-Honoré a fait valoir que la route est sécuritaire, et que les comportements des automobilistes doivent être revus, notamment en matière de vitesse.

La présence policière, on la demande régulièrement. J’ai demandé une action à la SQ dernièrement parce qu’il y a de la conduite dangereuse. Oui, ça prend de la présence policière et le comportement des automobilistes doit être amélioré, a-t-il indiqué.

Selon lui, la bretelle de droite qui permet aux automobilistes de tourner vers le rang Saint-Marc n’aurait cependant jamais dû être aménagée. Il croit que la circulation à haute vitesse présente un risque d’accident lorsque des véhicules veulent emprunter cette direction.

Est-ce que la route doit être modifiée, peut-être, mais somme toute, réduire la vitesse serait-elle la façon de faire? , a avancé le maire.

Bruno Tremblay dit avoir hâte de consulter le rapport du ministère.

« Je pense que c’est de la sensibilisation que ça prend encore de plus en plus. Des travaux seront faits en 2023 par le ministère pour éclairer certains tronçons où il y a présence d’orignaux. Mais on ne peut pas mettre des clôtures partout. Il faut que les citoyens soient en sécurité.  »

— Une citation de  Bruno Tremblay, maire de Saint-Honoré

Route à deux voies?

L’aménagement d’une route à deux voies pourrait être une solution pour éviter les accidents. Bruno Tremblay confie qu’il y songe depuis quelques années, mais que la proximité des terrains et de la route rend le tout complexe. Il propose néanmoins de canaliser les fossés pour y implanter une voie supplémentaire.

Le secteur nord est en plein essor et de plus en plus de citoyens choisissent de s’établir à Saint-Honoré. De surcroît, la fréquentation de lieux comme le Zoo de Falardeau et le Valinouët, en forte augmentation, provoque une hausse de la circulation, ce qui, selon Bruno Tremblay, nécessite que des actions concrètes soient posées et que les conducteurs se résignent à réduire leur vitesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !