•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un randonneur tire sur un ours dans le parc national Jasper

Un ours noir en forêt.

Un randonneur fait face à plusieurs accusations pour avoir blessé par balle un ours noir dans le parc national Jasper. (Archives)

Photo : Sébastien St-Jean

Radio-Canada

Un randonneur fait face à plusieurs accusations après avoir tiré sur un ours dans le parc national Jasper.

Le samedi 6 août, le service de répartition de Jasper a reçu un appel d’une personne disant que son ami avait tiré sur un ours noir sur le sentier Overlander, à environ 7 kilomètres à l'est du début du sentier.

Selon Parcs Canada, le randonneur a utilisé un fusil de chasse de calibre 20 pour tirer deux balles, la première pour effrayer l’animal qui se trouvait à 30 mètres de distance. Voyant que l'ours ne s'enfuyait pas, il a tiré une deuxième balle, qui aurait blessé l’ours.

L’animal est descendu le long de la berge d'un ruisseau, et les randonneurs ont quitté les lieux tout de suite après. Des traces de sang ont été retrouvées sur les lieux de l’incident. Les autorités du parc sont toujours à la recherche de l’ours noir.

Le sentier Overlander est toujours fermé mardi, et Parcs Canada a annoncé que d’autres recherches étaient effectués avant de le rouvrir.

Le personnel veut s'assurer que l'ours est loin du sentier et qu'il n'est pas gravement blessé. Si l'ours est blessé, le personnel pourrait devoir l'abattre, selon Parcs Canada. S'il est mort, son corps pourrait être éloigné du sentier.

Un ours blessé peut se montrer très agressif, s'il se retrouve très près d'un humain. Parcs Canada dit que les recherches devront être effectuées avec une extrême prudence.

Dave Argument, gestionnaire de la conservation des ressources au parc national Jasper, dit que le fait qu’un randonneur se promène dans le parc avec une arme à feu chargée et s'en sert pour se protéger est sans précédent.

Les statistiques sur les taux d'incidents lors d’une rencontre avec un ours démontrent que la meilleure façon de se protéger est d'avoir sur soi une canette de répulsif à ours et de savoir l'utiliser.

Dave Argument rappelle également aux randonneurs qu'ils doivent marcher en groupe et de faire du bruit durant la randonnée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !