•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Défi Polyteck demande l’aide de Québec pour embaucher plus de travailleurs 

Le ministre parle à des employés.

Le ministre du Travail Jean Boulet était de passage chez Défi Polyteck lundi.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Radio-Canada

Défi Polyteck, qui emploie plus de 250 personnes avec des limitations fonctionnelles à travers l'Estrie, voit grand. L'entreprise espère l'aide du gouvernement du Québec afin de pouvoir former et embaucher encore plus de travailleurs en situation de handicap. Elle a d’ailleurs lancé ce message au ministre du Travail Jean Boulet lors d'une visite de ce dernier lundi.

Si je veux avoir une croissance supplémentaire, ça me prend plus de postes ici au niveau de Sherbrooke. On a les contrats pour ça. On a l'espace disponible et les infrastructures pour accueillir ces gens-là, soutient le directeur général de Défi Polyteck, Steeve Breton. 

Les 3000 clients de l’entreprise comprennent entre autres Princecraft, Loto-Québec et les bottes Royer.

Pendant une heure lundi, le ministre Jean Boulet a discuté avec les dirigeants de l'entreprise et visité ses installations du boulevard Queen-Victoria, à Sherbrooke. 

C'est une visite qui est extrêmement enrichissante pour moi. Vous savez, c'est une entreprise adaptée. Il y a 100 % des travailleurs qui sont en situation de handicap, s’est-il exclamé pendant une entrevue avec Radio-Canada.

« De constater ici ce matin ce que ces personnes-là font, leur bonheur, leur maturité, leur loyauté. Il y a une grande humanité derrière tout ce qui se passe dans une entreprise comme Défi Polyteck. »

— Une citation de  Jean Boulet, ministre du Travail du Québec 

C'est un message qu'il faut lancer aux entreprises. Intéressez-vous à ces personnes-là. Elles font un travail de qualité, ça les rend heureuses et c'est bénéfique pour l'ensemble de la population québécoise, ajoute le ministre.

Le directeur général des entreprises adaptées du Québec Stéphane Thériault est du même avis. On croit que dans plusieurs régions du Québec, il y a encore plusieurs personnes handicapées qui n'ont malheureusement pas accès à un travail, se désole-t-il. 

Défi Polyteck présentera d'ailleurs un plan d'affaires au ministre du Travail afin de pouvoir former des travailleurs qui se joindront ensuite à des entreprises de la région. Steeve Breton se montre optimiste quant à l’ouverture de Québec face à cette idée. Il [le ministre Jean Boulet] avait une ouverture d'esprit, et ça faisait partie de sa vision et de ses valeurs comme ministre au niveau de l'emploi, croit-il. 

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !