•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Station d’épuration à Alma : des soumissions 75 % plus élevées rejetées

Des arbres se retrouvent devant l'hôtel de ville d'Alma.

L'hôtel de ville d'Alma

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Alma est affectée comme plusieurs autres municipalités par l’inflation, qui a forcé les élus à rejeter des soumissions reçues pour la modernisation d’une station d’épuration qui dépassent de près de 75 % les projections de la municipalité.

Les élus ont rejeté lundi soir les deux soumissions reçues à la suite de l’appel d’offres lancé en mai pour des travaux de construction qui touchent la station d’épuration du secteur sud de la municipalité, lors de la séance du conseil municipal qui avait lieu à l’hôtel de ville d’Alma.

Les travaux visent à moderniser et à augmenter la capacité de traitement de la station, qui est située au sud du boulevard Auger.

L’appel d’offres prenait fin le 12 juillet et seulement deux entreprises ont déposé une soumission.

Les Constructions CR, de La Baie, proposaient de faire les travaux pour un montant d’un peu plus de 3 735 000 $ et Construction Unibec, de Dolbeau-Mistassini, pour 3 921 000 $, a présenté le président du comité des travaux publics, Frédéric Tremblay, lors de la séance. Ces deux montants incluent les taxes.

« Après analyse des soumissions, on se rend compte qu’il y a un dépassement significatif par rapport aux projections initiales, donc on parle de près de 75 % de dépassement. On remarquera dans les derniers mois qu’on a rejeté beaucoup de soumissions. L’inflation fait son œuvre. »

— Une citation de  Frédéric Tremblay, président du comité des travaux publics

La municipalité travaillera de nouveau le projet et compte retourner en appel d’offres en septembre. Les travaux, qui devaient débuter à l’automne, devront être repoussés à l’été prochain.

On est dans l’obligation de rejeter les soumissions reçues, donc on va retourner rapidement en appel d’offres en dégraissant le projet, en réaménageant autrement pour être capable de procéder quand même rapidement aux travaux , a-t-il ajouté.

La mairesse d’Alma a assuré de son côté que le projet sera réalisé.

[Il faut ] peut-être rassurer aussi la population que les travaux vont se faire, mais vont être un peu plus décalés là, à cause évidemment des coûts faramineux qu’on nous propose à l’heure actuelle, a-t-elle indiqué.

Sylvie Beaumont est fière d'avoir été élue mairesse de la Ville.

La mairesse d'Alma, Sylvie Beaumont

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Le report du projet de modernisation et d’augmentation de la capacité de traitement de la station n’aura pas d’impact sur d’autres projets municipaux, a indiqué Frédéric Tremblay, lors d’un entretien téléphonique à la suite de la séance.

La construction du poste de pompage sur la route du Lac, qui est en cours présentement, ne sera par exemple pas affectée. La modernisation de la station doit toutefois être faite pour respecter les obligations environnementales de la municipalité.

Le lancement de l’appel d’offres à la fin mai pourrait également avoir influencé les résultats, estime le conseiller, alors que plusieurs entrepreneurs ont déjà alors souvent un carnet de commandes rempli pour l’été.

Réfection du Club de curling Riverbend

Par ailleurs, les élus ont également autorisé le versement d’une troisième contribution financière de la Ville pour les travaux de réfection et d’agrandissement du Club de curling Riverbend.

Le troisième versement s’élève à un peu plus de 829 200 $ pour le projet de 3,5 millions $ qui a également reçu le soutien d’Ottawa au printemps 2021.

Le conseiller municipal François Carrier a souligné que les travaux allaient bon train et que l’ouverture du nouveau club de curling est toujours prévue en novembre.

Les élus ont aussi souligné lundi la performance de l’athlète almatois François Gauthier-Drapeau, qui a remporté une médaille d’argent en judo lors des Jeux du Commonwealth la semaine dernière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !