•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première journée réussie pour la campagne de dons de sang à Gatineau

Une personne allongée sur une civière donne son sang.

Une clinique de don de sang Hema-Quebec, à Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Héma-Québec a lancé sa campagne, lundi, pour récolter des dons de sang. Les donneurs ont répondu à l'appel, une bonne nouvelle, puisque les besoins sont grands.

L’objectif qu’Héma-Québec s’était fixé pour la première journée de sa campagne a été dépassé.

Alors que l’organisme espère recueillir 75 dons de sang par jour, jusqu'à vendredi, plus de 90 donneurs se sont déplacés dès les premières heures de l’événement, lundi.

Ces dons sont cruciaux pour aider Héma-Québec à renflouer ses réserves de sang, qui sont actuellement à un niveau critique.

Tout au long de la journée, des donneurs se sont succédé sur les fauteuils d’Héma-Québec, installés dans l’allée centrale des Promenades Gatineau. Sébastien Bernard s’est assis sans hésiter.

Le Gatinois en était à son septième don de sang. Quand on sait qu’ils en ont vraiment besoin, ça motive. Il estime aussi important d’inculquer ce geste à ses enfants, question de leur montrer qu’on peut redonner, sans être rémunéré.

C’est un geste très simple qui fait avancer la communauté, poursuit-il.

« Je trouve que c’est la chose la plus simple qu’on peut faire pour essayer d’aider. C’est un geste vraiment simple qui va permettre d’aider beaucoup de monde. »

— Une citation de  Sébastien Bernard, donneur de sang

Audrey Guénette est également une donneuse régulière chez Héma-Québec. Elle souligne la facilité du geste, et son importance. Je suis contente de savoir qu’un seul don, ça peut aider quatre personnes.

Ernesto Martin, de Gatineau, est aussi un visage connu chez Héma-Québec. Donneur universel, il est conscient de l'importance de son geste. Je sais que beaucoup de gens ont besoin de sang, et moi je suis donneur universel. Donc c’est un devoir que je me donne.

Un sac de sang

Héma-Québec espère amasser plusieurs centaines d'unités de sang à Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

La campagne de collecte de sang d’Héma-Québec à Gatineau se termine vendredi. L’agence invite les gens à s'y rendre, incluant les résidents d’Ottawa.

Situation préoccupante à Gatineau

Cette collecte de sang est essentielle, car la situation est préoccupante dans la région, a déclaré Laurent-Paul Ménard, porte-parole chez Héma-Québec. Il invite toute personne intéressée à faire un don de sang à joindre le geste à la parole. On a absolument besoin de nouvelles personnes, a-t-il dit.

Les produits sanguins ne peuvent pas être conservés sur une longue période, d’où la nécessité de recevoir de nouveaux dons de sang chaque jour. C’est comme un marathon incessant, a-t-il ajouté.

Laurent-Paul Ménard en entrevue.

Le porte-parole d'Héma-Québec, Laurent-Paul Ménard (Archives)

Photo : Radio-Canada

M. Ménard précise cependant que le but, ce n’est pas d’avoir trop de personnes, c’est d’en avoir juste le bon nombre.

Le porte-parole ajoute que la situation est similaire au centre de dons de plasma sur la rue Bellehumeur à Gatineau, le centre Plasmavie, qui manque lui aussi de donneurs.

Une situation inhabituelle

Héma-Québec note que cette situation est plutôt inhabituelle à Gatineau. L'organisme attribue la baisse du nombre de donneurs notamment à la période des vacances, aux températures particulièrement chaudes ainsi qu'à une série d’autres facteurs.

On prend soin de tenir nos activités de collecte de sang dans des lieux climatisés, mais lorsqu’il fait chaud, on ne pense pas nécessairement à aller faire un don de sang. [...] L’été, c’est une période plus critique. Si vous ajoutez à cela la septième vague pandémique, le fait que les gens se sont rués vers l'aéroport pour aller en voyage, les problèmes de pénurie de main-d'œuvre, vous vous retrouvez dans une situation très volatile comme celle que nous expérimentons présentement, note M. Ménard.

Cet été, Héma-Québec a besoin de 500 donneurs de plus par semaine pour renflouer sa banque de sang et pour répondre aux besoins partout dans la province.

La situation au Québec est moins compliquée qu'à l’échelle nationale. La Société canadienne du sang a récemment indiqué que ses réserves sont si basses qu’elle pourrait manquer de sang pour certains groupes la semaine prochaine.

Il suffirait de trois ou quatre jours de mauvaises collectes pour qu'on se retrouve dans une situation presque similaire, a indiqué le porte-parole d'Héma-Québec.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !