•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 4,1 M$ pour la Première Nation crie de Beardy’s et Okemasis

Le chef de la Première Nation  de Beardy’s et Okemasis, Edwin Ananas et Marc Miller qui se serrent la main.

Le chef de la Première Nation de Beardy’s et Okemasis, Edwin Ananas, affirme que cette entente démontre que le gouvernement fédéral remplit son devoir envers les Premières Nations.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Turbide

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral a octroyé plus de 4,1 millions de dollars à la Première Nation crie de Beardy’s et Okemasis en Saskatchewan pour des traitements et les annuités non versés aux chefs et aux dirigeants de cette communauté entre 1885 et 1951.

Le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Marc Miller, était de passage à Duck Lake, situé à plus de 80 kilomètres au nord-est de Saskatoon, pour annoncer qu’une entente de règlement a été signée entre Ottawa et cette Première Nation concernant cette revendication.

« Aujourd’hui, c’est le paiement de sommes qui ont été retenues injustement suite à la Rébellion des Territoires du Nord-Ouest, mais ce n’était pas des rebelles, c’est le Canada qui s’est tourné contre son propre peuple. »

— Une citation de  Marc Miller, ministre des Relations Couronne-Autochtones

Même si cet argent a été versé à la communauté en juin dernier, Marc Miller a tenu à se rendre sur place pour officialiser cette entente.

C’est la présence en personne qui compte, parce qu’il y a des liens qui se tissent par la suite ,estime ce dernier.

Le chef de la Première Nation de Beardy’s et Okemasis, Edwin Ananas, affirme que cette entente démontre que le gouvernement fédéral remplit son devoir envers les Premières Nations.

« Accepter cette somme de la part du Canada me rend humble et je suis honoré de pouvoir le faire. »

— Une citation de  Edwin Ananas, chef de la Première Nation de Beardy’s et Okemasis

Edwin Ananas précise qu’aucune décision n’a été prise pour l’instant sur comment le montant alloué sera utilisé, mais affirme qu’il sera mis au profit de toute la communauté.

Les dirigeants de la Première Nation de Beardy et Okemasis ont aussi pu s’entretenir à huis clos avec le ministre Miller pour discuter de plusieurs projets.

Avec les informations de Jérémie Turbide

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !