•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Perséides : une pluie de météores à observer cette semaine

Des traînées illuminées dans le ciel.

Dans des conditions idéales, les Perséides peuvent produire plus de 100 météores par heure. (Archives)

Photo : Planétarium de Montréal/Sophie DesRosiers

Radio-Canada

Chaque année, au mois d'août, un spectacle gratuit de débris de comètes traversant le ciel offre une nuit spectaculaire aux amateurs de météores. Cette fois-ci, le meilleur moment pour en observer un maximum sera la nuit du 12 au 13 août, selon l'International Meteor Organization.

Les Perséides sont l’une des pluies de météores les plus attendues chaque année et se déroulent de mi-juillet à la fin du mois d'août. Dans la nuit de vendredi à samedi, ce sera le moment où la Terre se déplace à travers la partie la plus épaisse des débris laissés par la comète 109P/Swift-Tuttle, de minuscules morceaux de particules brûlant dans notre atmosphère à 59 km/s.

La comète Swift-Tuttle, qui a été découverte pour la première fois en 1862, fait une orbite autour du Soleil tous les 133 ans. La dernière fois qu'elle était dans notre système solaire, c'était en 1992.

Certains des débris peuvent être plus gros que les particules ressemblant à des grains normaux et peuvent créer des boules de feu brillantes qui illuminent le ciel.

Patience et obscurité pour observer les météores

Cette année, la pleine lune pourrait jouer des tours aux amateurs, car qui dit pleine lune, dit ciel éclairé, ce qui signifie que seuls les météores les plus brillants seront visibles. Heureusement, de nombreuses Perséides ont tendance à être assez brillantes.

Alors que certaines personnes aiment regarder dans la direction de la constellation Persée, au nord-est, cela limite le nombre de météores qui peuvent être vus, car ils auront des traînées plus courtes.

Pour voir des météores plus longs, il faut regarder sous un angle plus prononcé et garder un œil sur les Earthgrazers, ces météores qui frôlent l'atmosphère terrestre et laissent une longue traînée derrière eux.

Il est préférable de les observer au début de la nuit, lorsque le ciel est sombre et qu’ils se déplacent approximativement du nord au sud, et d'être dos à la Lune pour éviter qu'elle nous éblouisse.

Des étoiles filantes dans le ciel.

C'est la nuit du 12 au 13 août qui offrira les meilleures conditions d’observation d’étoiles filantes. (Archives)

Photo : iStock

Le meilleur endroit doit être aussi sombre que possible, loin des lumières de la ville. Pour éviter de se fatiguer le cou, on peut s'allonger sur le sol. On suggère de ranger son téléphone pour habituer ses yeux à l’obscurité, puis de faire preuve de patience.

Dans des conditions idéales, les Perséides peuvent produire plus de 100 météores par heure.

Durant cette période de l'année, quelques planètes sont aussi visibles, Jupiter se trouvera bas à l'est et difficile à manquer, et Saturne se trouvera au sud-est.

Des applications gratuites comme StarWalk ou SkyView ont un mode nuit, qui s'affiche en rouge afin de préserver la vision nocturne, et permettent de tenir son téléphone vers le ciel, notamment pour identifier les constellations et les planètes.

D’après les informations de Nicole Mortillaro

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !