•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie nuit aux récoltes de légumes en Abitibi-Témiscamingue

Kamylle Béchard-Plourde sourit à la caméra dans une serre, à côté d'un plant de tomates.

Kamylle Béchard-Plourde, copropriétaire des Jardins Tomates et Camomille

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

La saison des marchés publics va bon train en Abitibi-Témiscamingue, malgré une année assez difficile pour certains producteurs maraîchers.

Kamylle Béchard-Plourde, copropriétaire des Jardins Tomates et Camomille de Rouyn-Noranda, qualifie la saison d’assez moyenne jusqu’à maintenant en raison des pluies abondantes, particulièrement.

« Ce n’est pas encore catastrophique, on sort quand même un bon nombre de légumes, mais certainement, les rendements pourraient être meilleurs. Les légumes n'aiment pas avoir les pieds dans l’eau et là, c’est le cas, ça ne finit jamais par sécher, on a toujours des précipitations aux deux jours ou même à chaque jour. »

— Une citation de  Kamylle Béchard-Plourde, copropriétaire des Jardins Tomates et Camomille

Il faut dire que les producteurs avaient connu une année exceptionnelle l’an dernier avec des températures très chaudes et peu de pluie pendant la saison estivale.

La clientèle au rendez-vous

La bonne nouvelle pour les producteurs maraîchers, c’est que la clientèle continue d’augmenter. De plus en plus de gens veulent acheter localement leurs aliments.

« Ça, c’est le point très positif, les gens sont là. Au marché public, on a des records d’achalandage cette année à Rouyn-Noranda. Pour les paniers, on n’a pas eu de difficulté du tout à booker nos abonnements, ce qui n'est pas vraiment le cas dans les autres provinces », souligne Kamylle Béchard-Plourde.

La récolte des légumes ne fait d’ailleurs que commencer. Les marchés publics se poursuivent jusqu’en septembre et, dans le cas des Jardins Tomates et Camomille, les paniers seront distribués jusqu’à la fin octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !