•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Variole simienne : le Dr Moore a bon espoir que la stratégie de vaccination fonctionne

Le Dr Kieran Moore en point de presse.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore (archives)

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario affirme que la stratégie actuelle de vaccination contre la variole simienne de la province fonctionne et que le nombre de cas du virus semble se stabiliser.

Le Dr Kieran Moore affirme que plus de 20 000 personnes ont été vaccinées contre la variole simienne. Il ajoute que le groupe qui doit être vacciné en priorité est celui des gais, des bisexuels et des autres hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes et qui répondent à certains critères.

Mais certaines personnes affirment que la stratégie de vaccination de la province ne protège pas suffisamment les personnes vivant dans des refuges pour sans-abri, comme en témoigne un cas récent découvert dans un refuge de Toronto.

Diana Chan McNally, travailleuse communautaire dans un centre de Toronto pour les personnes dans le besoin, affirme que les vaccins contre la variole simienne devraient être largement disponibles pour les personnes vivant dans des refuges, étant donné la nature de ces lieux et le fait que les personnes qui y vivent peuvent partager leurs effets personnels.

Le Bureau de santé publique de Toronto a organisé des séances de vaccination contre la variole simienne dans le refuge où un cas a récemment été signalé, ce qui, selon le Dr Moore, fait partie de la stratégie ontarienne de vaccination en anneau visant les personnes qui ont pu être exposées à un cas connu.

En date de jeudi, Santé publique Ontario avait signalé un total de 449 cas confirmés de variole simienne dans la province, dont plus de 77 % à Toronto.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !