•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 nouvelles tombes non marquées potentielles sont signalées à Pine Creek au Manitoba

Deux personnes observent au loin un drone se trouvant sur un terrain.

L'équipe d'AltoMaxx a utilisé un drone dans le cadre de la recherche par radar à pénétration de sol dans la Première Nation de Pine Creek, au Manitoba.

Photo : Angela McKay/Première Nation Pine Creek

Radio-Canada

La Première Nation de Pine Creek, au Manitoba, demande une enquête policière après la découverte de 14 nouvelles tombes non marquées potentielles sur le site de l’ancien pensionnat pour Autochtones.

Le mois dernier, après des recherches menées en juin, la compagnie britanno-colombienne AltoMaxx a effectué une recherche plus approfondie sous une église située sur le site du pensionnat, avec un chariot à géoradar. Les anciens de la communauté avaient demandé que des recherches plus poussées y soient menées.

Le 2 août, la communauté a reçu des résultats confirmant que des anomalies dans le sol se trouvent entre 1 mètre et 1,25 mètre sous terre, comme l'explique le chef de la Première Nation de Pine Creek, Derek Nepinak.

Ce dernier précise que, bien qu'il soit trop tôt encore pour déterminer avec précision ce que sont ces anomalies, elles correspondent à d'autres recherches faites ailleurs au Canada pour trouver des tombes non marquées.

Derek Nepinak indique qu'il a communiqué avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour qu'elle commence à enquêter sur ces anomalies.

La cheffe régionale de l'Assemblée des Premières Nations, Cindy Woodhouse, veut elle aussi s'assurer que l'unité des crimes majeurs de la GRC soit impliquée dans cette enquête.

Le chef de la Première Nation de Pine Creek affirme que la décision de faire appel à la police a été difficile.

Nous savons tous qu'elle a joué un rôle dans le rassemblement des enfants et leur transfert dans ces pensionnats. D'une certaine manière, elle enquête sur une histoire à laquelle elle a participé. Or, on doit avoir confiance dans notre époque, dans les relations qui ont changé et travailler sur une enquête collaborative, affirme Derek Nepinak.

CBC/Radio-Canada a tenté d'obtenir un commentaire de la GRC du Manitoba, mais n'avait pas reçu de réponse au moment de publier.

Derek Nepinak dit que le fait d'entendre les détails de ces nouvelles découvertes est éprouvant pour les membres de la communauté.

Nous essayons simplement d'aider les gens à tourner la page et d'apporter la guérison dans leur vie. Nous abordons certains de ces problèmes qui existent depuis longtemps. Certaines personnes ont vécu avec ces histoires pendant toute leur vie, explique Derek Nepinak.

Les 14 nouvelles tombes anonymes potentielles s'ajoutent aux 6 tombes repérées en juin.

AltoMaxx devrait dévoiler plus de détails sur les anomalies détectées en août au cours des prochaines semaines, comme le précise QDerek Nepinak.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !