•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault revient sur ses propos au sujet du suspect de trois meurtres à Montréal

François Legault répond à une question en point de presse.

François Legault a légèrement changé de vocabulaire, lundi, au sujet d'Abdulla Shaikh, le suspect principal des trois homicides perpétrés la semaine dernière dans le Grand Montréal.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, a corrigé le tir lundi après avoir fait une déclaration jugée « inappropriée » par l'opposition concernant le suspect principal des trois meurtres commis en moins de 24 heures la semaine dernière à Montréal et à Laval.

Lui qui s'était dit content qu’on soit débarrassés de cet individu-là, vendredi, affirme aujourd'hui qu'il est plutôt satisfait qu'Abdulla Shaikh ait été mis hors d'état de nuire.

Questionné sur ses propos de la semaine dernière alors qu'il était de passage à Sept-Îles pour présenter sa candidate dans la circonscription de Duplessis, le premier ministre Legault a insisté sur le fait qu'il ne s'était jamais réjoui de la mort du suspect.

Écoutez, ce que je voulais dire, c'est que je suis content que le suspect ait été mis hors [d'état] de nuire, a-t-il d'abord spécifié.

« Évidemment, je ne me suis pas réjoui qu'il soit décédé. On ne souhaite pas ça. Il y a des gens effectivement qui ont des problèmes de santé mentale. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Là, il va y avoir une enquête, et du coroner et des policiers, pour voir pourquoi cette personne-là a été relâchée, a rappelé le premier ministre. Mais ce que je voulais tout simplement dire, c'est que j'étais content de voir que ce suspect ait été mis hors [d'état] de nuire.

Bannière

François Legault avait affirmé vendredi qu'il était content qu’on soit débarrassés de cet individu-là lors d'une mêlée de presse organisée à la sortie d'une clinique de vaccination contre la COVID-19, où il venait de recevoir une dose de rappel contre la maladie.

Sa déclaration au sujet d'Abdulla Shaikh avait été mal reçue par le Parti libéral et le Parti québécois, qui l'avaient jugée inadéquate, étant donné les antécédents judiciaires et médicaux du suspect des meurtres perpétrés la semaine dernière dans le Grand Montréal, qui a trouvé la mort lors d'une opération policière menée jeudi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !