•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille d’une adolescente morte en 2019 poursuit le West Edmonton Mall et Cineplex

Jasmin Kyle se trouve dans une voiture et sourit à la caméra.

Jasmin Kyle avait 16 ans lorsqu'elle est morte d'hypothermie après avoir été retrouvée dans un stationnement du West Edmonton Mall.

Photo : Fournie par Debbie Sandberg

Radio-Canada

La famille d’une adolescente morte en 2019 poursuit le centre commercial West Edmonton Mall et Cineplex Entertainment pour négligence.

Jasmin Kyle, 16 ans, a été retrouvée inconsciente dans le stationnement du centre commercial d’Edmonton, en décembre 2019.

Selon les rapports, la présence de jeunes femmes sous l'effet de drogues et d'alcool dans le stationnement a été signalée au service de sécurité du centre commercial un soir de décembre, mais les agents ont alors affirmé n'avoir trouvé personne.

Une rampe d'escalier au milieu d'un stationnement.

Jasmin Kyle a été retrouvée inconsciente près d'une rampe d'escalier.

Photo : Radio-Canada

Ce n'est que vers 3 h, le lendemain matin, qu'un conducteur de niveleuse a découvert l'adolescente. Les policiers appelés sur les lieux l'ont trouvée entre une barrière de béton et un mur situé à côté d’une cage d'escalier. La température extérieure était de -10 degrés Celsius.

Brady Dryer, un policier qui a participé à l'intervention, explique que l’adolescente ne respirait plus et n’avait pas de pouls. La police a tenté de la réanimer et l'a transporté à l'Hôpital Misericordia, où elle est morte d'hypothermie.

L'autopsie a révélé que l'adolescente avait consommé de l'alcool et du cannabis, et sa mort a été classée comme accidentelle.

Une poursuite de 165 000 $

Sa famille poursuit les deux entreprises pour 165 000 $. Elle reproche notamment à Cineplex d'avoir vendu de l'alcool à des mineurs, et au West Edmonton Mall, de ne pas assurer de surveillance appropriée de ses installations.

La grand-mère de Jasmin, Debbie Sandberg, ignore comment sa petite-fille a pu se procurer de l'alcool. La police confirme qu’une vidéo d'une caméra de surveillance montre Jasmin et un petit groupe de 7 jeunes en train de quitter le Rec Room à 18 h 50.

Ils étaient en train de boire et de faire des batailles de boules de neige, raconte Debbie Sandberg.

Aucune des allégations de la famille n'a été prouvée en cour.

Jusqu’à maintenant, aucune défense n'a été déposée. Le West Edmonton Mall n'a pas répondu aux demandes répétées d’entrevues.

Dans un communiqué, un porte-parole de Cineplex, maison mère de l’entreprise Rec Room, a parlé au nom de la chaîne de salles d'arcade en qualifiant la mort de l’adolescente de perte tragique et a offert ses condoléances à la famille de cette dernière. Il a refusé de faire d'autres commentaires, affirmant que l'affaire juridique était en cours.

Une erreur de jeunesse?

Debbie Sandberg reconnaît que sa petite-fille a fait de mauvais choix ce soir-là, mais elle croit que la faute revient également à plusieurs personnes, dont celles qui étaient avec sa petite-fille.

Elle dit qu’aucun des jeunes ne s'est excusé auprès de la famille.

Debbie Sandberg, grand-mère de Jasmin Kyle.

Debbie Sandberg dit que sa petite-fille a payé le prix fort pour une erreur de jeunesse.

Photo : Radio-Canada / Scott Neufeld

Debbie Sandberg espère que les entreprises qu’elle poursuit modifieront leurs procédures afin d'éviter d'autres morts comme celle de Jasmin.

Avec les informations de Janice Johnston

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !