•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des instavidéastes peu populaires ont droit à leur moment de gloire sur Petit stream

Un homme portant des écouteurs sourit tout en jouant à un jeu vidéo.

L'instavidéaste alexisg06 était tout sourire lundi alors qu'une centaine de personnes sont débarquées sur sa vidéo en direct.

Photo :  alexisg06

Radio-Canada

La plateforme Petitstream.com montre pendant 10 minutes les vidéos en direct des instavidéastes (streamers en anglais) dont la diffusion est vue par cinq personnes ou moins.

Quiconque tente de percer sur les plateformes de diffusion en continu comme Twitch peut en témoigner : il peut être très ardu de réussir à dépasser les cinq spectateurs ou spectatrices sur ses vidéos en direct.

Petit stream (Nouvelle fenêtre) souhaite donner la chance au coureur en mettant en vedette sur son site 10 minutes d’une diffusion peu populaire.

Les [diffusions] sont choisies aléatoirement par un algorithme qui utilise l’API [l'interface de programmation, ou application programming interface en anglais] de Twitch pour trouver des chaînes en langue française, actuellement en [direct] depuis au moins 15 minutes et qui ont moins de 5 spectateurs, peut-on lire sur Petitstream.com

Le site, lancé le 30 juillet, attire déjà les foules, réunissant jusqu’à 500 spectateurs et spectatrices en simultané sur des vidéos de novices de la diffusion en continu.

Le serveur Discord de Petits stream compte déjà plus d’un millier de membres qui peuvent discuter en direct des différentes chaînes à l’honneur.

De l’autre côté, les instavidéastes voient soudainement leur nombre de vues bondir, et parfois même pendant plus que les 10 minutes de gloire promises. Des internautes peuvent décider de rester pour continuer de regarder la vidéo en direct, et même de s’abonner, au grand plaisir des instavidéastes en herbe.

Un passe-temps

Petitstream.com est l’initiative de Jean-Philippe, un adepte de Twitch dans la trentaine, selon le journal français Le Monde. Il dit tenir sa motivation d’un article publié en 2021 dans ce journal, dans lequel on apprend que 95 % des instavidéastes en France produisent du contenu pour cinq spectateurs et spectatrices ou moins. (Nouvelle fenêtre)

« L'objectif de ce site est de découvrir des petits streamers et de les encourager. »

— Une citation de  Extrait du site Petitstream.com

Certaines personnes n’ont pas la chance d’être mises en avant alors qu’elles sont déjà très pros. Elles ont conçu des habillages et sont très à l’aise face à la caméra, a indiqué le fondateur du site en entrevue avec Le Monde.

Pour le moment, Jean-Philippe ne souhaite pas monétiser le site qu’il dit avoir créé dans ses temps libres, d’après ce que Le Monde rapporte.

Avec les informations de Le Monde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !