•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De grands noms du patinage de vitesse à Chicoutimi

Une séance d'entraînement se déroule sur la glace du Centre Georges-Vézina.

Une séance d'entraînement sur glace

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Le Centre Georges-Vézina accueille de la grande visite.

Les olympiens Charles Hamelin, Samuel Girard et Kasandra Bradette sont sur place pour y diriger des entraînements offerts à de jeunes patineurs de vitesse.

Le camp de perfectionnement ambulant chapeauté par l’Académie Nagano Skate doit se poursuivre jusqu’à vendredi dans cet amphithéâtre de Chicoutimi. Cette organisation a été fondée par d’anciens athlètes en 2016.

Selon son directeur, Éric Bédard, l’Académie Nagano Skate propose de la formation sur les divers aspects du patinage de vitesse. Sa mission comprend aussi une dimension plus ludique.

Le directeur de l’Académie Nagano Skate, Éric Bédard, est souriant.

Le directeur de l’Académie Nagano Skate, Éric Bédard

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

On veut que les participants sortent d’ici avec des notions qui vont leur permettre de s’améliorer et d’aller plus vite. La deuxième chose, c’est le sourire. On veut leur donner des étincelles dans les yeux. On veut leur montrer des médailles olympiques. On veut bâtir un peu de rêve. En même temps, la beauté de la chose, c’est qu’ils se font de nouveaux amis, a souligné M. Bédard.

S'il faut en croire Kasandra Bradette, les patineurs de la relève font preuve d'un optimisme débordant. « Ils sont arrivés [au Centre Georges-Vézina] avec une grande soif d'apprendre », a-t-elle constaté.

De toute évidence, Charles Hamelin partage l'enthousiasme des jeunes.

« Il y a du talent sur la glace. Ils veulent s'améliorer », s'est-il exclamé.

Des jeunes heureux

Ce sont 57 jeunes de la région, mais aussi de Montréal, Québec, Baie-Comeau et Longueuil, qui s'entraîneront avec des athlètes de haut niveau cette semaine. Olianne Dufour est âgée de 15 ans et a commencé à faire du patinage de vitesse il y a 10 ans. Pour elle, cette semaine de formation technique est particulièrement importante, en raison de la présence de Charles Hamelin, Samuel Girard et Kasandra Bradette.C'est sûr que c'est une chance que pas tout le monde a de patiner avec eux [...] Ça nous donne un petit boost, mentionne-t-elle.

De son côté, Maélie Guay patine depuis sept ans et souhaite un jour aller aux Jeux olympiques comme ses entraîneurs de la semaine. C'est vraiment le fun et les entraîneurs donnent vraiment des bons conseils. C'est le fun de vivre une expérience comme ça. Tu ne vis pas ça souvent, confie-t-elle.

L’ex-patineur de vitesse et quatre fois médaillé d’or Charles Hamelin s’est dit impressionné par la qualité des jeunes talents de la région. Ce qui est le fun c'est qu'ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est une région qui est fertile en talent de patinage de vitesse, de venir voir ça ici, de voir la prochaine génération qui s'en vient, les futurs membres de l'équipe nationale, peut-être membres de l'équipe olympique. Il y a du talent sur la glace, soulignait-il.

De son côté, la Félicinoise Kasandra Bradette s’est dite ravie de prendre part en tant qu'entraîneuse et considère que les camps de perfectionnement, comme ceux qu’offre l’Académie Nagano Skate, sont une belle opportunité pour les jeunes.Au centre national et rendu à un plus haut niveau, tu t'entraînes deux fois par jour. On a souvent un hors-glace, un petit peu ensuite, sur la glace, on retourne dîner après ça. Dans l'après-midi, on a encore un hors-glace ou de la glace. Ils vivent un peu ce que les plus vieux et les plus hauts niveaux vivent, explique-t-elle.

Il s'agit de la première édition du camp de perfectionnement dans la région. Il est espéré que ce rendez-vous devienne annuel à Saguenay.

Avec des informations de Julianne Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !