•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison touristique moins exceptionnelle en Estrie

Le lac Memphrémagog.

Les vacanciers ont été nombreux à choisir l'Estrie cette année.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Radio-Canada

Finies, les vacances de la construction! Elles n'ont pas été aussi profitables pour les commerçants que celles des deux dernières années, mais ont tout de même attiré leur lot de touristes en Estrie.

La porte-parole de Tourisme Cantons-de-l'Est, Lysandre Michaud-Verreault, dresse donc un bilan mitigé des deux dernières semaines.

En général, c'est assez positif, mais ce qui ressort, ce sont beaucoup les réservations de dernière minute et les annulations en raison des cas de COVID-19. Ça a un peu changé le portrait des vacances de la construction. Un bilan somme toute positif, mais pas aussi exceptionnel que les deux dernières années.

Avec la réouverture de la frontière cette saison, plusieurs ont choisi de passer leurs vacances chez nos voisins du Sud. Néanmoins, l'organisme estime avoir atteint les cibles qu'il s'était fixées.

Particulièrement cette année, il a été ardu pour Tourisme Cantons-de-l'Est de prévoir le nombre de visiteurs que la région allait recevoir pendant les vacances de la construction.

Dans les dernières années, les gens réservaient plus tôt. On essayait de prévoir, on essayait de planifier, de se trouver des activités. Cette année, c'est vraiment un gros changement, les gens attendent à la dernière minute. Ça amène beaucoup d'imprévisibilité dans les attraits touristiques et les hôtels, a fait savoir Lysandre Michaud-Verreault au micro de Par ici l'info.

« Les prévisions météo semblent être ce qui influence le plus les vacanciers. Les décisions se prennent à la dernière minute et c'est ce qui s'est passé. »

— Une citation de  Lysandre Michaud-Verreault, porte-parole de Tourisme Cantons-de-l'Est

L'inflation n'épargne pas le tourisme

Le contexte inflationniste des derniers mois expliquerait aussi cette imprévisibilité observée par les commerçants de l'Estrie.

L'inflation diminue grandement le pouvoir d'achat. On le remarque dans nos attraits, le panier d'achats, le budget discrétionnaire des vacanciers a diminué, donc ça paraît. C'est sûr aussi que les Québécois étaient contents de voyager à l'étranger.

Quant aux touristes provenant de l'extérieur de la province, Tourisme Cantons-de-l'Est souligne qu'ils n'ont pas été aussi présents qu'avant la pandémie de COVID-19.

C'est tôt pour se positionner sur la provenance des visiteurs. Pour les Québécois, c'est naturel d'aller aux États-Unis, surtout pendant les vacances de la construction. Est-ce que les Américains sont venus? Ça ne semble pas être le même ratio. Ça semble être un peu plus compliqué pour les Américains de comprendre s'ils peuvent venir ici ou non, a indiqué la porte-parole.

« On a vu beaucoup d'Ontariens. On va avoir les chiffres plus précis à la fin de l'été. »

— Une citation de  Lysandre Michaud-Verreault, porte-parole de Tourisme Cantons-de-l'Est

Que font les touristes en Estrie?

Peu de changements ont été observés par l'organisme quant aux attraits les plus prisés par les visiteurs. Les zoos et parcs aquatiques se démarquent toujours, de même que les activités en plein air, qui continuent d'attirer les foules dans la région.

Ces dernières années, ce qui était très populaire, c'était le plein air et l'agrotourisme. Ça semble être toujours aussi populaire, mais ce qui est différent, c'est le budget discrétionnaire qui est un peu diminué.

« Dans la région, on est chanceux, car on a plein d'attraits agrotouristiques. On a autant des fermes que des vignobles, des microbrasseries, des fromageries. Ça a très bien fonctionné. »

— Une citation de  Lysandre Michaud-Verreault, porte-parole de Tourisme Cantons-de-l'Est

Selon Lysandre Michaud-Verreault, les milieux d'hébergement ont aussi su bien s'en tirer pendant les vacances.

Après trois années plutôt difficiles, ce sont les hôtels qui semblent s'être le mieux tirés des semaines de la construction. [...] On le sait, à Sherbrooke, il y a eu de gros événements sportifs, mais la reprise des festivals a beaucoup aidé dans nos principales villes.

L'été n'est cependant pas terminé et Tourisme Cantons-de-l'Est espère toujours recevoir un grand nombre de touristes d'ici la fin de la saison chaude.

On est une des régions où la saison estivale s'étire le plus, soit jusqu'à la mi-octobre. Il reste encore beaucoup de semaines à l'été et l'automne n'est pas inquiétant. Pour les clientèles internationales, c'est très populaire, on est une région réputée pour ses couleurs. Nos attraits prévoient avoir un bon mois d'août et de bons week-ends cet automne, conclut la porte-parole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !