•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un atelier de réparation de vélo à La Broquerie pour encourager le cyclisme

L'affiche annonçant l'atelier La Bikequerie.

L'atelier La Bikequerie est situé sur la rue Principale à la Broquerie.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Émile Lapointe

Les résidents de La Broquerie et des environs pourront maintenant réparer leurs vélos au nouvel atelier La Bikequerie. Une équipe de bénévoles offre des outils et du soutien technique pour les clients qui voudraient entretenir eux-mêmes leurs bicyclettes.

Jacinthe Wiebe et son mari, résidents eux-mêmes dans le secteur, ont lancé l'atelier. À Winnipeg, tu retrouves beaucoup de centres de ce style, mais au rural il n'y en a vraiment pas, donc on a vu un besoin, explique Mme Wiebe.

L'atelier est ouvert aux clients tous les mardis depuis un peu plus d'un mois. Une trentaine de personnes sont venues réparer leurs vélos jusqu'à maintenant et plus d'une cinquantaine de vélos ont été donnés pour être recyclés.

« Un de nos buts, c'est de voir les gens reprendre le vélo et retrouver la beauté de se promener à vélo.  »

— Une citation de  Jacinthe Wiebe, atelier La Bikequerie

Selon Mme Wiebe, donner aux gens les outils et les connaissances pour réparer leurs vélos peut les encourager à l'enfourcher davantage. En cas de pépin, croit-elle, si tu connais moins ton vélo, tu es intimidé. Puis là, tu le ranges, puis tu te sers de ta voiture au lieu.

Un retour au vélo

Pour Jacinthe Wiebe, réparer un vélo, ce n'est pas si difficile que ça. Au début, c'est intimidant. On voit toutes sortes de petites pièces. Puis une fois que tu te mets à travailler dessus, tu vois que c'est assez simple. C'est ça la beauté du vélo, soutient-elle.

Une personne répare un pneu de vélo dans un atelier.

Les réparations les plus communes comprennent les fuites dans les pneus, selon Jacinthe Wiebe de l'atelier La Bikequerie.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Mme Wiebe s'est mise plus sérieusement au vélo depuis 2017. Elle ne se considère pas mécanicienne, mais dit s'intéresser beaucoup à ce moyen de transport.

« Je ne suis pas une professionnelle et je ne dis à personne que je suis professionnelle non plus. On va apprendre ensemble. »

— Une citation de  Jacinthe Wiebe, atelier La Bikequerie

Les pièces utilisées dans les réparations faites dans l'atelier comprennent notamment celles récupérées sur des vélos donnés soit par des individus ou des commerces.

L'atelier est rempli de vélos. C'est grâce à tous les gens des alentours qui nous ont offert des vélos et des pièces. Puis ça nous permet de réparer d'autres vélos, explique Jacinthe Wiebe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !