•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une attaque à la machette fait quatre blessés à Vancouver

Un policier se promène dans une rue de Vancouver dont l'accès est restreint par du ruban policier.

Le secteur de la rue Granville à Vancouver fermée samedi soir après l'attaque à la machette.

Photo : Radio-Canada / Susana da Silva

Radio-Canada

Le gérant d’un immeuble de chambres individuelles où résidait un homme soupçonné d’une attaque à la machette à Vancouver affirme que le suspect est une personne tranquille et solitaire qui a des problèmes de santé mentale.

L'attaque a fait quatre blessés graves samedi soir.

Crispin Bryce, le gérant du Siesta Rooms sur la rue Granville près de la rue Smythe, précise que l’homme payait son loyer et habitait depuis longtemps dans l’immeuble. Quant aux victimes de l'agression, M. Bryce précise qu’il s’agit de deux autres résidents, d’un gardien de sécurité, et d’un visiteur.

La police de Vancouver n’a pas encore confirmé l'identité des victimes.

« Il a mis le feu à sa chambre avec de l’essence. Il est ensuite sorti dans le corridor avec une machette et s’est mis à attaquer toute personne sur son passage. »

— Une citation de  Crispin Bryce, gérant, Siesta Rooms

Le suspect a été arrêté vers 22 h.

Dans un communiqué, la police précise que le suspect était muni de la machette à l'arrivée des agents. Ces derniers ont tiré des coups de feu et le suspect a été blessé, mais ses jours ne sont pas en danger.

Crispin Bryce fait état d’une scène « catastrophique »  et ensanglantée à son retour dans l’immeuble. Il ajoute que l’ambiance est dorénavant tendue.

On sait toujours que de la violence peut avoir lieu, mais en même temps, on s’y habitue, dit-il, ajoutant que l’attaque va cependant bien au-delà de tout incident qu’il a connu jusqu’à présent.

Des témoins ont noté une forte présence policière dans le quartier. Un bar du secteur, le Roxy, a fermé ses portes par précaution pour le restant de la soirée.

Le Bureau des enquêtes indépendantes et l'Unité des crimes majeurs de la police sont chargés du dossier.

Avec les informations de Janella Hamilton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !