•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt à Terre-Neuve : l’état d’urgence déclaré dans une autre zone

Les incendies de forêt les plus dévastateurs depuis 1961 font rage.

Le premier ministre assis à une table entre un des responsable de la lutte aux feux de forêt et un de ses ministres.

Conférence de presse sur les feux de forêt, le 7 août 2022 à Gander, Terre-Neuve-et-Labrador. De gauche à droite : Craig Coady de la lutte aux incendies de forêt, le premier ministre Andrew Furey et Derrick Bragg, ministre des Pêches, de la Foresterie et de l'Agriculture.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Radio-Canada

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, avertit les citoyens touchés par les feux de forêt « les plus dévastateurs depuis 1961 » de se préparer à la possibilité de devoir quitter leurs demeures.

Les autorités publiques et le premier ministre ont tenu une rencontre de presse dimanche en fin d’avant-midi pour faire le point sur la situation.

L’état d’urgence a été déclaré samedi soir dans les secteurs les plus affectés par la fumée des incendies, soit Grand Falls-Windsor, Bishop’s Falls et la péninsule de Connaigre.

Dimanche après-midi, le ministre de la Sécurité publique de Terre-Neuve-et-Labrador a étendu cet état d'urgence à une autre zone, celle de Botwood.

Photo aérienne d'une forêt qui brûle et d'une épaisse fumée.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo aérienne du feu de forêt près de l'autoroute Bay d'Espoir, à Terre-Neuve, le 6 août 2022.

Photo : fournie par Derrick Bragg

Le premier ministre Andrew Furey a aussi demandé dimanche matin à la Régie de santé du centre de Terre-Neuve d’élaborer un plan d’évacuation pour les hôpitaux dans les régions touchées.

Il a invité les personnes atteintes de maladies chroniques ou pulmonaires à évacuer immédiatement les lieux en raison de la fumée qui s’échappe du brasier.

Andrew Furey a mentionné que le travail des autorités est compliqué par la présence de cette fumée dense.

Les prévisions météorologiques annoncent des températures chaudes, peu d’humidité et des bourrasques pouvant atteindre 60 km/h, ce qui pousserait la fumée vers le nord.

Selon les évaluations du gouvernement, les feux pourraient se rapprocher à 10 ou 15 kilomètres de Grand Falls-Windsor, où résident quelque 10 000 personnes.

Cinq incendies de forêt

L’incendie près de l'autoroute Bay d'Espoir a s'étend à présent sur 5273 hectares et n’est pas maîtrisé, selon les données mises à jour vers 18 h dimanche par le ministère provincial des Pêches, de la Foresterie et de l’Agriculture.

L’autoroute Bay d’Espoir, qui relie normalement les milliers de résidents de la péninsule de Connaigre à la Transcanadienne, demeure fermée à la circulation. Les autorités travaillent actuellement pour avoir un traversier.

Le plus gros feu de forêt est autour de Paradise Lake. Il brûle sur 6614 hectares.

Tout comme celui de Bay d'Espoir, il s'est déclaré il y a deux semaines, le 24 juillet.

Un autre incendie, de taille plus modeste et s'étant déclaré le 31 juillet, affecte quelque 202 hectares de forêt près de la route appelée Southern Lake Access Road.

Dans le secteur de Deer Pond et Triton Brook, les pompiers ont circonscrit un feu qui s'est déclaré le 24 juillet et brûle en ce moment sur moins de 25 hectares.

Enfin, un feu de forêt s'est déclaré dimanche à Norris Arm mais est maîtrisé, selon la province.

Selon le ministère des Pêches, de la Foresterie et de l’Agriculture, 69 feux de forêt sont survenus à Terre-Neuve-et-Labrador jusqu’ici en 2022 et ont ravagé près de 13 000 hectares.

L'armée en renfort

Ottawa se prépare également à envoyer des membres des Forces armées canadiennes en renfort.

Le ministre fédéral de la Protection civile, Bill Blair, en a fait l'annonce sur Twitter, samedi.

Le maire de Harbour Breton, Lloyd Blake, a signalé que deux médecins sont présentement à l'hôpital local et que la Ville allait bientôt ouvrir le centre de commandement.

Le maire a demandé au gouvernement que les biens — nourriture et autres — normalement livrés par l'autoroute soient livrés par bateau, sans pour autant savoir quand le traversier entrera en service.

Il a précisé qu’il n’y a pas de panique dans la communauté pour l'instant, mais plusieurs personnes qui sont venues à l'occasion d'un festival en fin de semaine sont coincées.

D'après les renseignements de Kyle Mooney et de Sarah Déry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !