•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le golf, une passion qui se transmet de père en fils

Quatre hommes de dos sur un terrain de golf

Des familles étaient au rendez-vous au Club de golf Du Moulin, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Pères et fils se sont réunis samedi au Club de golf Du Moulin, à Trois-Rivières, à l’occasion d’un tournoi de golf intergénérationnel. Au total, 56 équipes réunissant un père et son fils ont participé à l’événement.

Parmi les participants se trouvaient Daniel Aubry et son fils Benjamin. On aime le golf tous les deux. C’est agréable, l’esprit est festif aussi, a affirmé le père. Honnêtement j’adore ça, il y a plein de monde, et je joue avec du monde [avec qui] j’aime bien jouer, c’est super le fun, a ajouté Benjamin.

Jacob Charette et son père Patrick sont du même avis. Moi ça fait 30 ans que je joue au golf, puis c’est la plus belle initiation qu’on peut faire pour les jeunes de venir dans ces petits tournois-là, et c’est super bien organisé, a dit Patrick Charette.

Il s’agissait de la troisième édition du tournoi au Club de golf Du Moulin. Mais, l’organisatrice de l’événement, France Poliquin, a aussi tenu trois moutures du tournoi précédemment au Club de Golf Métabéroutin. Elle souhaitait ainsi inciter les jeunes à s’intéresser au golf.

J’ai pensé : si j'implique le parent, alors l’enfant va revenir. C’est comme ça que je les ai. J’ai au moins 30 duos qui me suivent depuis six ans, a évoqué Mme Poliquin.

Elle souhaite que le tournoi parents-enfants rejoigne un vaste public. Mon objectif, c’est que les parents aient du plaisir avec leurs enfants, a-t-elle dit. Ici, il y en a pour tous les goûts, il y a des duos qui cherchent la performance, puis il y a des duos qui cherchent le plaisir de jouer. Alors, il y a de la place pour ces deux groupes de duos, a renchéri France Poliquin.

Le directeur général du Club de golf Du Moulin, Steve Landry, remarque que le nombre de jeunes qui font du golf s’accroît depuis les trois dernières années. Durant la pandémie, on a eu beaucoup de jeunes. Donc, je pense que [le tournoi] favorise encore plus ça, la relève. Depuis bien des années, c’est un sport qui était [classé] comme étant quand même plus âgé, a affirmé M. Landry.

Et les affaires vont bien pour le Club : les plages horaires de départs se remplissent rapidement cet été. On a aussi beaucoup de nouveaux papas, mamans. Donc, des nouveaux parents qui viennent parfois avec les petits enfants. Ils viennent frapper des balles avec le carrosse à côté, a raconté Steve Landry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !